Back to Hogwarts

Jeu de rôle basé sur les règles inventées par J.K. Rowling dans l'univers de Harry Potter.


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Errance

Aller en bas 
AuteurMessage
Eleanor Moon
Préfète
avatar

Messages : 246
Date d'inscription : 01/09/2009
Age : 31

Who I am ?
Maison: Serpentard
Age: 18 ans
Links:

MessageSujet: Errance   Jeu 18 Fév - 17:03:46

Les couloirs se ressemblaient tous.
Passer de l'un à l'autre revenait seulement à changer l'orientation de la façade donnant sur l'extérieur ; il faisait nuit, à travers la multitude de fenêtres, seules les ombres traversaient les verrières.
Eleanor Moon avançait pas à pas, une main frôlant le mur où s'alignaient les portes. Elle regardait droit devant elle.
A une heure si avancée dans la nuit, elle savait ce qu'elle risquait à vagabonder. Seulement elle ne pouvait s'en empêcher. Elle avait atteint un stade où la fatigue était telle que le sommeil déclarait forfait - il la fuyait comme une pestiférée.

Dans son dortoir, deux serpentardes étaient tombées malades dans la journée. 40 de fièvre, délires et suées. Zagora avait dû venir les chercher avec des civières, elles ne tenaient pas debout. A présent, une angoisse sans nom sourdait chez les Verts et Argents. C'était insupportable. Non pas qu'Elly appréhendait d'être contaminée. Etrangement elle s'en fichait royalement. Mais elle avait des problèmes autrement plus angoissants sur le dos. Et pas la moindre ombre de réponse pour y faire face. Alors les ambiances lourdes à supporter, très peu pour elle !

Sa main rompit le contact avec le mur de pierre glacé sous la pulpe de ses doigts. Elle dépassa une porte au bois sombre, poursuivit sa route.
Elle repensa à ses trous de mémoire récurrents. Son passé qui datait d'avant le coma était percé de nombreux trous. Des trous qu'elle n'avait toujours pas réussi à combler. On l'avait avertie que ce serait un travail de longue haleine. Ce n'était pas nouveau.

Ce passé là reviendrait. C'était une question de temps.
Elle croyait entendre la voix de sa tante Natacha, ou plutôt, la voix que cette vieille mégère prenait lorsqu'elle lui réclamait une tasse de thé.
Pourtant cela était si fugace, si vite évaporé dans son esprit. Comment se souvenir d'évènements liés à une famille qui vous a renié et refuse désormais la moindre évocation de votre existence ?

Un souvenir lui revint. La mélodie du piano magique de Tante Natacha. Elle l'avait enchanté pour qu'il produise de la musique quand elle recevait dans leur propriété Londonienne.
Eleanor revint sur ses pas. Elle ne voyait pas le couloir. Inconsciemment, elle cherchait dans ce retour en arrière à saisir à nouveau le chapelet de notes fugaces et assourdies.
Elle fit l'aller-retour une seconde fois, puis une troisième...

Pouf !

Une porte apparut sur sa droite.
Eleanor fit un écart en sursaut. Une porte était apparue là ! Juste là !
Elle regarda de part et d'autre du couloir, personne.
C'était une blague ? Un piège ?
Des notes s'égrenèrent derrière le panneau sombre. Les notes du piano ensorcelé... Elle agrippa la poignée et l'actionna.
Son souffle resta bloqué dans sa poitrine.
La pièce où elle se trouvait était une sorte de reproduction du salon de sa tante.
Et au centre, un piano à queue noir jouait seul, emplissant l'air d'une mélodie familière.
Eleanor referma la porte derrière elle. Etait-ce un rêve ? Sa tante allait-elle survenir pour lui demander de préparer son thé ?

La Serpentarde se mordit l'intérieur des joues. Sa tante Natacha ne pouvait pas être là. Elle ne la reverrait plus jamais. Pas plus que ce salon, ou ce piano. Ce devait être une illusion créée Merlin savait comment par Poudlard... Elly avait déjà entendu parler de ce genre de salle. Elle alla s'asseoir sur la banquette et regarda les notes s'enfoncer seules dans le clavier blanc et noir. Elle se souvint.

- Eleanor, laisse cet instrument en paix et concentre-toi sur ta leçon !
- Eleanor, nous n'avons pas créé ces sorts musicaux pour que tu ajoute des fausses notes à la mélodie ! Cesse-donc de jouer avec les touches
...

La serpentarde s'était souvent amusée à reproduire les morceaux joués par l'enchantement de sa tante en laissant flotter ses doigts au-dessus des touches. Cela énervait tante Natacha. Alors elle s'arrangeait pour jouer quand cette dernière n'était pas là. Parce que seuls les moldus étaient assez stupides pour jouer leur musique. Tandis que les sorciers, supérieurs et plus intelligents, utilisaient la magie pour le faire...


Les touches du piano se figèrent.
Eleanor plaça ses mains au-dessus du clavier. Elles étaient si lourdes qu'elles vinrent enfoncer les marteaux. Les cordes vibrèrent à l'unisson. Ce fut un vrai brouhaha.

- Dommage, j'ai oublié l'incantation, murmura Elly avec un soupçon de nostalgie.

Sa main gauche s'anima alors. Une, deux, trois notes, puis une mesure, un phrasé, une mélodie surgit du néant et emplit la pièce. Sa main droite prit le relais. Le Passé avait laissé des empreintes dans ses doigts. Ils s'animèrent simultanément. Ils produisirent une musique issue d'une autre vie.

Mais aujourd'hui, Tante Natacha n'est pas là pour me faire cesser de jouer, songea Eleanor en souriant tristement.

Elle joua de plus belle. D'autres souvenirs remontaient peu à peu.
Combien de temps passé dans cette pièce à jouer les ombres audibles et les ombres silencieuses ? A alterner les blanches, les noires, à laisser ses mains rouvrir d'autres portes qui n'étaient pas à Poudlard mais à Londres ? Qui étaient révolues et reniées ?

http://www.deezer.com/listen-559078

Eleanor Moon resta dans la salle sur Demande/ Salon de Tante Natacha jusque tard dans la nuit. Elle ne retourna dans sa salle commune que quelques heures avant l'aube mais fut incapable de fermer l'oeil. Sa fatigue augmenta encore, cependant sa tête si désespérément peuplée d'Oubli rejouait encore et encore les mélodies de ses Ombres Perdues.

__________________
Serpentard
17 ans - 7ème année

Je suis,
Moi aussi,
Je n'en ai jamais douté.

Moi non plus...


Dernière édition par Eleanor Moon le Jeu 4 Mar - 20:33:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleanor Moon
Préfète
avatar

Messages : 246
Date d'inscription : 01/09/2009
Age : 31

Who I am ?
Maison: Serpentard
Age: 18 ans
Links:

MessageSujet: Re: Errance   Mer 24 Fév - 18:41:35

Eleanor retourna dans la salle sur Demande le lendemain soir.
La journée avait été particulièrement ennuyeuse pour la Serpentarde.
Elle avait débuté par un énième réveil en retard et une nouvelle nuance de cernes sous ses yeux tirés par l'épuisement. Elle avait renoncé à attacher ses cheveux. Depuis le dérèglement magique, ils avaient perdu leur blondeur et leurs nuances dorées coutumières. Au terme de son coma, lorsqu'elle s'était réveillée à l'hôpital, cela lui avait fait un choc. Sa mémoire déjà mise à mal avait eu du mal à s'y faire. Il lui semblait voir une étrangère dans le miroir, elle s'était à peine reconnue. Aujourd'hui les choses s'amélioraient doucement. Mais la noirceur de sa chevelure ne cessait de lui laisser une sensation douce amère au fond de la gorge.

Elle soupira. Cette soudaine tranquillité lui faisait du bien. Cette salle magique était une bénédiction !

L'ambiance de la salle commune des Verts et Argents était lourde. Celle des dortoirs des filles de septième année - son année - ne valait guère mieux. Eleanor en était arrivée à un stade où elle ne supportait ni n'était supportée par personne. Elle avait les lieux fréquentés humainement en horreur. Après trois passages devant la fameuse porte, elle s'engouffra avec soulagement dans la salle.
Cette fois-ci, pas de salon de tante Natacha, ni aucun ameublement londonien. Le piano à queue était placé à l'autre bout de la pièce. Silencieux, mais apaisant.

La serpentarde referma la porte derrière elle.
Un feu crépitait dans une grande cheminée. Il y avait des fauteuils confortables placés devant. A sa droite, le mur était entièrement recouvert d'étagères remplies de livres. Des livres de médicomagie, de psychomagie, des livres parlant d'astronomie et de créatures magiques également. A croire que le lieu lui hurlait de trouver les réponses aux questions qui la minaient quotidiennement. Dont certaines lui étaient posées par Zagora lui-même.

Pour l'heure, elle les relégua dans un coin de sa tête. Elle avait envie de paix. Elle pouvait enfin goûter à la tranquillité. Les sarcasmes des Griffondors habituels, le jugement des Serdaigles et des Poufsouffles, le mépris de ses camarades de maison... Il n'y avait rien de tout cela ici. Rien, à part le silence.

Ce rien-là laissa un soupçon de malaise s'installer. Alors Eleanor alla s'asseoir face au clavier ivoire et noir de jais. Elle fit errer une poignée de secondes ses doigts au-dessus des touches, réveillant dans sa mémoire fragmentée les anciennes mélodies qui avaient su colorer son enfance...

http://www.deezer.com/listen-835092

Ses pensées dérivèrent ; il n'y avait pas de rivalité de maisons ici, ni d'honneur familial à respecter, pas de classes, pas de société, ni de règlements. Elles effacèrent le château, gommèrent l'Angleterre hors du monde et adoucirent ses émotions si instables lorsqu'elle côtoyait les Autres... Car ici, les Autres étaient absents.

__________________
Serpentard
17 ans - 7ème année

Je suis,
Moi aussi,
Je n'en ai jamais douté.

Moi non plus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meghan Cameron
Préfète
avatar

Messages : 118
Date d'inscription : 31/07/2009
Age : 26

MessageSujet: Re: Errance   Jeu 25 Fév - 19:30:47

Les nerfs tendus, comme épinglés aux quatre coins de son stress, Meghan s'empressait de retourner dans sa salle commune par un chemin qui alliait à la fois la sûreté et la rapidité. Du moins, l'espérait-elle. Le fait que ces deux qualités soient quasiment non-associables étaient bien connus des adeptes de l'errance nocturne mais pas d'elle. Ces mêmes adeptes n'avaient malheureusement pas placardé leur découverte sur tous les murs du château, condamnant donc les errants occasionnels aux erreurs et aux détours. Au temps pour elle. Il ne lui restait plus qu'à prier toutes les divinités de sa connaissance -et heureusement, elles étaient nombreuses- pour ne pas être livrée à un nouveau tête-à-tête avec James Gardens dans une situation aussi inopportune.

Elle le savait, pourtant, qu'elle n'aurait pas dû écouter Joachim. Son frère se fichait éperdument des règlements (comme toutes les personnes douées d'un peu de bon sens, arguait-il) et contraindre la Gryffondor à griller le couvre-feu ne lui paraissait pas passible de la peine capitale. Mais allez résister au charme de votre ainé qui vous connait si bien. Trop bien. Et qui réussit à caser le mot magique (Shawn Evans) dans la liste de ses arguments imparables.

Et puis... et puis une excursion nocturne loin du confort de son lit à baldaquin faisait parti de la liste. La fameuse liste des choses à faire avant d'en terminer avec Poudlard College. Si, si! En y regardant bien, ligne quinze: "passer le couvre-feu volontairement et s'attarder hors du dortoir pour une soirée". A l'évidence, en rédigeant cette liste, elle ne comptait pas les excursions de cinquième année, quand le temps en compagnie de Shawn passait si vite que les heures de la journée étaient trop courtes et qu'il fallait les étirer en moments interdits. Le Serpentard s'abstenait bien de préciser que tel baiser échangé dépassait de quinze minutes le délai autorisé et que telle discussion ponctuée de mots doux était absolument hors des horaires légaux.

Elle ne s'en était jamais plainte.

En résumé, elle se trouvait toutes les bonnes raisons de se trouver loin de l'antre des Gryffondor à cette heure tardive, quand bien même aucune de ces raisons ne trouverait grâce aux yeux du concierge.

Meghan hésitait entre deux couloirs - celui de droite était pour sûr plus court mais elle était presque certaine que celui de gauche ne faisait pas partie du chemin de rondes des 3R (Responsables du Respect du règlement), alors, que choisir? - quand quelques notes de musique s'élevèrent d'un couloir voisin.
Bien qu'on ne survive pas à Poudlard si on se montrait trop téméraire, on n'atterrissait visiblement pas à Gryffondor si, de temps à autre, la curiosité ne l'emportait pas sur la raison. Pour ce qu'elle en savait, il pouvait tout aussi bien s'agir de la Malédiction de la Mélodie (qui, comme chacun le sait, contraint le témoin à rester à l'écoute de cette mélodie jusqu'à ce que quelqu'un vienne prendre sa place) mais Meghan se dirigea malgré elle vers la source de cette musique. Le thème lui était passablement étranger mais elle se laissa guider par les notes comme s'il s'était agi d'un ami proche en qui elle pouvait avoir confiance.
Comme tout le monde, Meghan passait par des phases où elle faisait preuve d'une stupidité peu commune.
Elle parvint néanmoins à une porte ouvragée qui, elle en était certaine, la conduirait à la source de la mélodie. Et, qui sait, à une explication. Comme elle n'avait rien de mieux à faire, elle leva la main droite et frappa trois coups discrets sur le panneau de bois.


'Ma baguette...'

Il était bien temps de penser à ce genre de détails...

__________________
Gryffondor .18 ans - 7ème année
Craving for him...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleanor Moon
Préfète
avatar

Messages : 246
Date d'inscription : 01/09/2009
Age : 31

Who I am ?
Maison: Serpentard
Age: 18 ans
Links:

MessageSujet: Re: Errance   Ven 26 Fév - 17:56:51

* Toc toc toc *

Un deux trois un deux trois un deux trois un

Entre deux phrasés aux nuances allant crescendo, Eleanor perçut à peine les coups frappés à la porte. Le hasard voulut qu'ils soient assenés en accord avec la mélodie. Ils eurent à peine l'effet assourdi d'un métronome épisodique. Toute à sa musique, la Serpentarde n'y prenait pas garde. En elle pourtant un esprit veillait. Ses sens aux aguets triaient de menues informations. Des bruits discrets de pas derrière la porte. Le mouvement d'une ombre sous le panneau de bois, agitant la lumière du couloir... Quelqu'un se tenait là.

La mélodie prit un autre rythme. Eleanor laissait libre cours à sa propre interprétation du morceau. Ses doigts voltigeaient d'une touche à une autre, ses phalanges s'y abattaient, parfois avec force, parfois à peine plus légers qu'une caresse... La Vert et Argent faisait donc inconsciemment la sourde oreille, soit. Mais qu'en était-il de celui ou celle qui attendait non loin ?

La main gauche d'Eleanor vrilla entre deux accords. Les notes graves ripèrent la mélodie d'une gifle harmonique. Alors le morceau changea de visage...

~o~

Sans cesser de jouer de la main droite, Moon glissa sa main libre dans sa poche et en tira sa baguette qu'elle posa contre sa cuisse, sur la banquette. Ainsi celui ou celle qui ne manquerait pas d'entrer dans les prochaines secondes ne la verrait pas. Puis elle improvisa une suite au morceau de musique. Si l'importun avait été professeur, ou concierge, il y a longtemps qu'elle n'aurait plus été en mesure de pousser la mélodie aussi loin. Donc il devait s'agir d'un étudiant. Elle se fichait de savoir d'où il venait, ni ce qu'il leur voulait - à elle et à Eleanor.

Généralement quand on venait les trouver aussi tard et aussi loin de tout dortoir, cela ne présageait rien de bon. Vengeance quelconque, amusement gratuit, et Moon en passait des pires et des meilleurs, le fait est qu'elle était maintenant prête à l'accueillir, le cinglé qui venait leur chercher des Pixies jusqu'ici, puis à quitter cet endroit.

Eleanor regretterait beaucoup cette pièce. Pour une fois qu'elles trouvaient un lieu où elles se sentaient presque bien...

La poignée tourna, et la porte s'entrouvrit.
Moon ne fit aucun geste de la tête pour regarder qui entrait. Elle se contenta de faire mine de regarder ses mains œuvrer seules sur le clavier, alors que son centre d'intérêt visuel résidait dans la surface laquée et vernie de l'instrument - là où se reflétait une silhouette de l'intruse.

Take it easy, songea Moon, conservant le rythme et la justesse des notes.

__________________
Serpentard
17 ans - 7ème année

Je suis,
Moi aussi,
Je n'en ai jamais douté.

Moi non plus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meghan Cameron
Préfète
avatar

Messages : 118
Date d'inscription : 31/07/2009
Age : 26

MessageSujet: Re: Errance   Dim 28 Fév - 11:04:29

Il en avait fallu, à Meghan, de ce courage qu'elle n'avait pas, pour tourner la poignée de porte et pénétrer dans la pièce, quand le silence relatif -l'absence de réponse claire et franche- l'informait qu'elle n'était rien d'autre qu'une intruse. Alors pourquoi?
Sans doute parce que l'imagination et la curiosité ne faisaient pas bon ménage.
L'idée de la Malédiction de la Mélodie régnait toujours entre elle et ses décisions. Mais la Gryffondor était ainsi faite que s'il y avait danger ou malheur pour autrui, rien (ou presque) ne l'empêcherait d'y courir.. Voir si elle pouvait y faire quelque chose, y remédier à sa façon timide et maladroite. C'était une piètre excuse mais c'était ainsi. C'était la détresse des autres qui la poussait en avant, contre l'avis de ses propres peurs.

Entrée dans la vaste pièce, ses peurs se dissipèrent, tout comme ses doutes quant à une possible malédiction. Il s'agissait seulement d'Eleanor Moon qui jouait du piano à se fondre dans la musique. C'était beau. C'était triste. C'était magnifique.

La jeune fille resta un instant silencieuse, consciente que sa présence était très certainement mal venue. Tout d'abord parce qu'elle interrompait un moment de paix et d'intimité. Ensuite, parce qu'elle avait le blason de Gryffondor collé à la poitrine et que ce n'était pas le meilleur atout pour s'attirer la sympathie d'une fille de Serpentard. Cette querelle millénaire lui était bien égal, à elle qui portait autant de Rouges que de Verts dans la poitrine. C'était les autres qui avaient tendance à être un tout petit peu bornés.

Quelque chose dans l'attitude de la Verte-et-Argent lui fit froncer les sourcils sans qu'elle puisse mettre le doigt dessus. A fréquenter les gens pendant plus de six années consécutives, on apprenait à les connaître, quand bien même les relations s'arrêtaient au stade du cordial. On les connaissait d'autant plus qu'on était silencieuse et qu'on préférait être spectatrice plus qu'actrice des événements.
L'impression s'envola en même temps qu'une volée de notes et Meghan ne la retint pas.

Doucement, elle fit demi-tour, espérant contre toute crédibilité que sa présence était passée inaperçue et se dirigea vers la porte. Au moment de sortir, elle se retourna, malgré elle. Son pas émit un craquement sonore qui brisa la ligne mélodique et elle sursauta toute seule.


"Désolée."

*Règle numéro trois: bannir les excuses de ton vocabulaire quotidien.*

Mais là, il s'agissait de vraies circonstances pour s'excuser, non?


"Je veux dire... désolée de t'interrompre. C'est magnifique."

Ayant peine à croire qu'elle tenait ce genre de discours au beau milieu de la nuit, alors qu'elle était en pleine infraction du règlement, Meghan émit un sourire discret à sa façon.

__________________
Gryffondor .18 ans - 7ème année
Craving for him...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleanor Moon
Préfète
avatar

Messages : 246
Date d'inscription : 01/09/2009
Age : 31

Who I am ?
Maison: Serpentard
Age: 18 ans
Links:

MessageSujet: Re: Errance   Dim 28 Fév - 13:00:31


L'intruse émit un craquement sonore sous son pas. Il était temps d'assumer le flagrant délit.
Moon figea ses mains au-dessus des touches ; elle feignit un choc perceptible, comme si elle était gênée d'avoir été prise sur le fait. Elle identifia le reflet de la jeune fille dans l'instrument.

Meghan Cameron, 7eme année à Griffondor. Elle la connaissait de vue. Sept années à suivre les mêmes cours laissaient des traces. Rien à craindre, donc. Cette fille ne dégageait rien de menaçant. Rassurée pour Eleanor, Moon se retira, laissant sa moitié complémentaire reprendre le cours de leurs agissements.

~o~


"Désolée."

Eleanor sursauta au son de la voix féminine qui s'éleva dans son dos. La surprise avait dû interrompre son morceau, car elle prit conscience que ses mains étaient suspendues au-dessus du clavier, mais que ses doigts frémissaient encore. Quelqu'un était entré et se tenait derrière elle. Et elle ne l'avait pas remarquée.

Elle posa lentement les mains sur ses cuisses et se retourna. Elle avisa la baguette brandie par l'étudiante qui l'observait - Meghan Cameron ?
Oui, c'était bien elle. Septième année, maison Griffondor. Que lui voulait-elle ? Pourquoi la menaçait-elle avec sa baguette.

Eleanor sentit une pointe d'inquiétude remonter au fond de sa gorge. Elle garda le silence.

"Je veux dire... désolée de t'interrompre. C'est magnifique."

Aucune hostilité dans la voix de Meghan. Un accent de sincérité, un vague sentiment mal à l'aise, comme si elle s'en voulait d'avoir interrompu la Serpentarde au milieu de... De quoi en fait ? D'une phase d'auto apitoiement basée sur une époque passée et révolue ? D'une maigre tentative pour remonter le temps et revenir à un moment de sa vie où elle avait éprouvé sa dernière impression de sécurité et de stabilité existentielle ? Eleanor se trouva pathétique.

- Ce n'est pas grave
, murmura la Serpentarde.

Meghan ne lui jetterait aucun sort, Eleanor le sentait. Son intuition ne se trompait jamais sur ces choses-là. Elle se leva sans crainte de la banquette. Alors elle avisa sa propre baguette, posée sur le velours noir. Que faisait-elle là ? Eleanor ne se souvenait pas l'avoir sortie. Peut-être que l'item magique avait glissé de sa ceinture pendait qu'elle jouait... Elle le ramassa et le glissa dans la poche de sa robe.

Soudain, un doute l'assaillit. Et si elle faisait erreur, malgré tout ?

Sa situation pouvait-elle être plus humiliante ? Elle se tenait sciemment désarmée devant Cameron. Elle se basait sur son intuition pour décréter qu'une Griffondor de septième année - les pires générations de griffondor - ne cèderait pas à la tentation de fracasser du Serpentard dans un lieu sans témoin, hors couvre-feu, comme des milliers d'étudiants depuis des milliers d'années avant elles, ici et maintenant.

- Tu comptes me tirer dessus ? demanda-t-elle cash à la Griffondor, juste pour être sûre.

Mais oui, bien sûr ! Comme si c'était le genre des griffondors de prévenir leurs cibles ou leur petit monde avant de tirer
.

__________________
Serpentard
17 ans - 7ème année

Je suis,
Moi aussi,
Je n'en ai jamais douté.

Moi non plus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meghan Cameron
Préfète
avatar

Messages : 118
Date d'inscription : 31/07/2009
Age : 26

MessageSujet: Re: Errance   Lun 1 Mar - 15:13:49

"Te... tirer dessus?"

La bouche entrebâillée pendant que ses yeux s'ouvraient grands de surprise, Meghan considéra un instant Eleanor, cherchant à trouver un sens dans ses paroles? Elle? Attaquer quelqu'un? La dernière fois qu'elle avait jeté un sort à autrui remontait au dernier cours de Sortilèges. La fois précédente... au cours de la semaine d'avant. Et caetera. On pouvait remonter l'historique de sa baguette au gré des cours et des travaux pratiques.

Enfin, comme un signe qu'elle n'avait pas demandé, son regard tomba sur la baguette qu'elle tenait à la main. Pas franchement hostile mais pas vraiment amicale. Peut-être que sept années au sein de Poudlard avait fini par lui ôter un peu de la naïveté qui était la sienne tout en lui inculquant un semblant de prudence. Ou alors, Joachim déteignait sur elle. Ou encore, elle était trop fatiguée pour être en mesure de contrôler le moindre de ses gestes. Aucune de ces trois options ne lui plaisait vraiment. Au temps pour les explications.
Ostensiblement, la Gryffondor rangea l'instrument de bois dans sa poche, ne sursauta que très légèrement quand la voix du professeur Maugrey se fit entendre comme un écho au-delà des années ("Nombre de sorciers imprudents se sont retrouvés avec une fesse en moins...") et fit fi de cette même voix. La fatigue pouvait avoir de ces effets sur la prudence. Tout comme elle faisait dire beaucoup de bêtises et donnait au ton de sa voix une nuance de défi qui en était absente d'habitude:


"Pourquoi je ferais ça?"

Pas assez fatiguée cependant pour en perdre tout le contrôle d'elle-même.

"Je veux dire... c'est vraiment pas mon genre...."

Son genre à elle, c'était plutôt "Peace & Love".
Meghan fit un petit pas prudent en direction d'Eleanor et tenta un:


"Tu viens souvent jouer ici, le soir? La nuit?"

Ce faisant, elle regardait le piano avec envie.
C'était très certainement un don que sa mère aurait aimé lui voir développer. Si seulement elle n'était pas "si timorée".
Les touches du piano semblaient l'appeler doucement mais elle se retint. L'habitude de refouler ses envies au gré des désirs des autres. Et, même sans la connaître vraiment, Meghan était presque certaine que la Serpentard n'apprécierait que moyennement une telle initiative. Il ne s'agissait pas de possessivité, pas vraiment. Mais, malgré elle, la jeune fille se demandait ce que l'on ressentait lorsque ses doigts effleuraient les touches pour en tirer une mélodie, lorsqu'on était capable de transposer sa tête et son coeur en musique. Ce devait être formidable et puissant. Bouleversant en un sens.
Peut-être devrait-elle rajouter cela sur sa liste.

    N°26: apprendre à jouer d'un instrument.

Oui, c'était définitivement quelque chose qu'elle aimerait, avant de mourir à défaut d'avant la fin de sa scolarité. On ne maîtrisait pas une telle chose en quatre mois. Pas avec les ASPICs qui dévoraient vos heures de libre en appels aux révisions.

Loin de leurs oreilles, à quelques couloirs de là, quelque chose heurtait et tressautait sur les dalles du château.

__________________
Gryffondor .18 ans - 7ème année
Craving for him...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleanor Moon
Préfète
avatar

Messages : 246
Date d'inscription : 01/09/2009
Age : 31

Who I am ?
Maison: Serpentard
Age: 18 ans
Links:

MessageSujet: Re: Errance   Mar 2 Mar - 12:21:16

"Pourquoi je ferais ça?"

Eleanor haussa un sourcils. Et c'était une Griffondore qui lui disait ça ! Si elle avait pu imaginer un jour se retrouver dans cette situation, la Verte et Argent aurait été pliée de rire. Mais en cet instant précis, cela ne lui valut qu'un mince sourire triste et désabusé.

"Je veux dire... c'est vraiment pas mon genre...."


En effet. Ce n'était pas le genre de Meghan Cameron d'attaquer ses condisciples, quels qu'ils soient.

Et toi ? Ce n'était pas ton genre non plus jusqu'à ce que tu perdes le contrôle et que tu blesses cet étudiant l'année dernière, avant de sombrer dans le coma, susurra la voix de sa culpabilité dans sa tête.

Eleanor chassa cette pensée d'un haussement d'épaules et croisa les bras sur sa poitrine.

Meghan se rapprocha un peu. Son regard observait avec curiosité et envie le piano au fond de la pièce. Eleanor se reconnut dix ans plus jeune dans ces yeux-là. Meghan s'adonnait peut-être elle-même à la musique. Tout comme la serpentarde l'avait jadis décidé malgré les remontrances de sa tante chaque fois qu'elle se faisait surprendre dans le salon familial londonien...

"Tu viens souvent jouer ici, le soir? La nuit?"

" Rarement. Il n'est pas très prudent de se promener hors couvre-feu dans des couloirs souvent fréquentés comme celui qui mène au septième étage." répondit Eleanor tandis que le rouge lui montait aux joues.

Sa tante avait toujours affirmé qu'elle jouait affreusement mal. Aussi, Eleanor ne jouait jamais pour personne d'autre qu'elle-même. Meghan l'avait entendue. Et quoi qu'en dise la Griffondore en dehors du fait que c'était beau, Eleanor en concevait une vive honte. Et puis après toutes les rumeurs affreuses qui courraient sur son compte, elle n'avait pas besoin que l'on sache qu'elle jouait ici la nuit... Mais elle était trop fière pour demander à la Griffondore de garder cela pour elle.

"Toi aussi, tu en joues ? Tu peux essayer le piano si tu le désires... Il ne m'appartient pas." proposa, contre toute attente, Eleanor à la jeune Rouge et Or qui semblait se retenir de toucher à l'instrument.

Ici les faux semblants n'avaient pas cours. On obtenait ce que l'on voulait. Alors pourquoi s'en priver ?
Peut-être la Griffondore avait-elle des émotions à exprimer. Des choses pesantes demeurant enfermées à l'intérieur.

Ne reste pas ici... lui souffla soudain son intuition.

~o~

Quelque chose venait. Quelque chose se rapprochait, encore inaudible, mais d'hores et déjà perceptible. Moon le sentait. Si Eleanor tardait à réagir, elle était prête à prendre le relais. Et sa présence croissante dans la conscience scindée de la Serpentarde fit pâlir davantage ses yeux azurés, les nuançant peu à peu de gris et d'argent, luisant faiblement dans la lumière ambiante.

~o~

__________________
Serpentard
17 ans - 7ème année

Je suis,
Moi aussi,
Je n'en ai jamais douté.

Moi non plus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meghan Cameron
Préfète
avatar

Messages : 118
Date d'inscription : 31/07/2009
Age : 26

MessageSujet: Re: Errance   Jeu 4 Mar - 12:02:43

Meghan émit une petite moue à la remarque de la Serpentard, remarque qu'elle refusa de prendre personnellement. Ca n'était pas à elle qu'on apprendrait la prudence. Quand bien même c'était elle qui se retrouvait hors des murs douillets et sûrs de son dortoir à minuit passée. Néanmoins, elle se contenta de sourire. Après tout, elles étaient toutes deux dans la même situation, il n'y avait pas de quoi chipoter, s'accuser ou se vexer. Elle ne prit la soudaine teinte incarnat d'Eleanor que comme une preuve qu'elle disait la vérité, aussi surprenante soit-elle. Le tout-Poudlard avait tendance à faire rimer Serpentard et audacieux. D'un autre côté, on était supposé attendre la même chose des Gryffondor. Chapitre clos. La dernière page tournée par la proposition d'Eleanor.

"Vrai?"

L'ennui, quand on se prête à de longues discussions intérieures, c'est que les autres ne comprennent pas forcément les informations que l'on divulgue à voix haute.
Pour l'instant, Meghan en était inconscient, obnubilée qu'elle l'était par le piano et l'opportunité qui lui était offerte d'y toucher. De s'y essayer. Elle avança une main timide, effleura le dessus de l'instrument. Lisse et étrangement tiède. Attirant.


"Je peux vraiment?"

Ses yeux verts brillaient doucement, d'anticipation ou d'elle ne savait quoi.
Timidement, elle s'assit sur le banc, aux côtés de la Verte-et-Argent, posa un index lent sur une touche blanche. Elle eut un bref regard d'excuse, la tête penchée, vers Eleanor:


"J'ai jamais joué."

Ces quelques mots étaient un énième "je suis désolée" accompagné d'un "prépare-toi au pire".
Ses mains coururent le long du clavier sans le toucher, le temps de rassembler ses émotions au coeur, pour les transmettre à l'instrument. Les premières notes furent discordantes. Elles parlaient de sa peur pour son amie Tuppence, allongée à l'infirmerie, victime de cet étrange mal qui se répandait dans le château, de son manque de Shawn, de ses autres amies, Eden et Léa, des petits soucis quotidiens et des peines. Meghan grimaça, pas tant pour ses oreilles écorchées que pour les sentiments que la musique les sons réveillaient en elle puis accompagnaient en douceur. La mélopée se fit un peu plus harmonieuse, un peu moins anarchique, à mesure que la jeune fille percevait les accords qui sous-tendaient la construction des sonorités. C'était toujours violent et toujours un peu gauche.


Maintenant, si on y prêtait attention et si les maladroites tentatives de Meghan pour s'essayer à la musique n'avaient pas envahi le fond sonore, on aurait pu distinguer dans la déambulation lointaine, le bruit de sabots et le souffle rauque du quelque chose qui avait choisi cette nuit pour errer dans le château.

__________________
Gryffondor .18 ans - 7ème année
Craving for him...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleanor Moon
Préfète
avatar

Messages : 246
Date d'inscription : 01/09/2009
Age : 31

Who I am ?
Maison: Serpentard
Age: 18 ans
Links:

MessageSujet: Re: Errance   Jeu 4 Mar - 21:25:37

"Vrai?"

Eleanor la regarda tendre une main hésitante vers l'instrument, immense boîte noire d'où pouvait s'échapper toute sorte de sons et de nuances, pour peu que l'on sache en décrypter et en utiliser son mystérieux langage. Meghan fut attirée par le piano comme un papillon nocturne vole vers une source lumineuse. Laissant libre cours à sa curiosité, sachant que personne ne la jugerait ici, ses aprioris et sa retenue coutumière se mirent entre parenthèses.

"Je peux vraiment?" demanda une nouvelle fois Meghan.
Eleanor acquiesça, de plus en plus amusée par la réaction de la Griffondore. Qui disait qu'ils fonçaient tête baissée sans y réfléchir à deux fois avant d'agir ?

- Je t'en prie, approuva la Serpentarde.

Meghan vint s'asseoir sur la banquette à côté d'Eleanor et enfonça une première touche blanche. Une note s'éleva, unique onde cristalline dans le nouveau silence qui s'installait. Un silence attentif, dépourvu d'appréhension ou de gêne, non. Un calme précédent une merveilleuse découverte. La note résonna longuement dans l'air, jusqu'à que Meghan lève son index et penche la tête de côté.

"J'ai jamais joué." avoua-t-elle d'un ton valant une sorte d'excuse ou de mise en garde.

Eleanor ne put réprimer le sourire qui étira ses lèvres et fit pétiller ses yeux limpides.

Un nuage de sons cacophoniques s'éleva du ventre du piano. Les cordes dissonantes gargouillèrent d'abord sans rythme, sans mélodie apparente. Eleanor y capta une angoisse mêlée à une attente oppressante. L'appréhension de l'inconnu ? Puis Meghan s'essaya aux accords et les notes s'ordonnèrent pour peindre un tableau plus net, plus profond. Les sonorités variaient moins cependant qu'une mélodie émergeait sous les doigts fébriles de la Griffondore. Les touches frappaient fortement les cordes, actionnant les marteaux de l'instrument sans demi-mesures. Dans la simplicité de cette technique naissante et débutante, la Verte et Argent retrouva ses propres échos au commencement de son apprentissage musical autodidacte.

- Laisse courir ta main gauche, et place ta main droite ensuite. Joue ces trois notes seules, puis introduis... Oui, cet accord-là en même temps que le do - cette note - avec ta main droite... Voilà ! Tu viens de créer une mélodie, murmura Eleanor tout en montrant à Meghan comment placer ses doigts, à quel moment jouer un accord dans les notes graves pour accompagner son autre main et révéler ainsi l'air musical qu'elle entendait poindre derrière l'amas de notes suggérées.

- File ! Quelqu'un approche ! lui hurla soudain son instinct.

Eleanor se leva d'un bon de la banquette et tendit l'oreille. A travers le morceau bancal totalement improvisé par Meghan, il lui sembla entendre des bruits de pas. Le son de semelles raclant le sol en pierre du couloir.

- Meghan ! Quelqu'un vient, il faut qu'on s'en aille maintenant ! dit la Serpentarde en marchant vers la porte pour confirmer les bruits entendus.

La Griffondore mit un temps avant de réagir. Eleanor la rejoignit en courant, attrapa son bras et l'attira vers la porte.

- Si on court vite, je connais un passage secret au bout du couloir qui mène à un escalier dérobé. On atterrira au sixième sans être vues. Prête ?

Sans attendre la réponse de Meghan, Eleanor l'entraîna hors de la salle du Demande. Dans leur dos, les notes étaient mortes une poignée de secondes avant d'être supplantées par les bruits de pas, invisibles, mais de plus en plus proches... Des pas lourds, légèrement traînants. Du genre professoral, ou de ceux qui forgeaient la réputation d'un concierge blasé en quête d'occupations...

~o~

Enfin ! Moon reflua dans l'esprit d'Eleanor. Il s'en était fallu de peu. Eleanor - sa moitié d'âme dans ce corps - avait réagi à temps.

Esperons qu'elles seront assez rapides pour vider les lieux du septième sans se faire repérer, songea Moon.

~o~

__________________
Serpentard
17 ans - 7ème année

Je suis,
Moi aussi,
Je n'en ai jamais douté.

Moi non plus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meghan Cameron
Préfète
avatar

Messages : 118
Date d'inscription : 31/07/2009
Age : 26

MessageSujet: Re: Errance   Mer 10 Mar - 16:40:08

Arrachée brutalement à sa transe mélodique et contemplative, Meghan jeta un regard effarouché et surpris à Eleanor. Elle ne jouait quand même pas si mal que ça?
Apparemment pas.
La Gryffondor se surprit presque à le regretter quand sa compagne expliqua le pourquoi du comment leur refuge d'une heure n'était plus sûr.


'Gardens.'

Comme quoi on pouvait avoir peur de tout, même d'un vieux concierge que la moitié de l'école s'accordait à trouver ridicule. Trop de retenues passées en sa présence. Meghan n'avait jamais été autant collée que depuis que James Gardens avait été nommé concierge de Poudlard. Ce type semblait apprécier sa présence et elle n'avait jamais autant souhaité être discrète et invisible. Inintéressante.

Meghan se retrouva à galoper derrière la Verte, sans trop savoir où, sans trop savoir comment. A se fier aveuglement à quelqu'un qu'elle n'avait appris à connaître - un peu - que depuis une vingtaine de minutes. La vie vous plaçait parfois face à des situations complètement inattendues. Le souffle court, à cavaler dans un couloir dont elle ignorait jusqu'ici l'existence, elle regrettait la douce quiétude de la salle au piano et le semblant de connivence qu'elle avait eu l'impression de créer avec le mystère qu'était Eleanor Moon. D'autant plus qu'elle était quasiment certaine d'avoir vu passer le Baron Sanglant au coin de son champ de vision. Le proverbe courrait que le fantôme de Serpentard ne traînait pas seulement derrière lui le poids d'un lourd passé et de ses regrets, mais aussi son lot d'ennuis et de péripéties malvenues. Malvenues quand on s'appelait Meghan et que le moindre bruissement dans le flux de la vie constituait un obstacle insurmontable.

C'était peut-être sa couardise qui s'exprimait mais il lui semblait que des pas les suivaient inexorablement. Le son était lourd et menaçant. Pas comme le bruit de l'orage, lourd et rassurant, apaisant dans sa violence. Quelque chose de beaucoup plus insidieux, qui s'attachaient à elles deux.

Elles ne devaient pas courir assez vite - Meghan n'avait jamais été du genre sportive - parce qu'elles ne parvinrent jamais jusqu'au sixième étage.

Il y eu un brusque éclair de lumière pourpre et soudain quelque chose se matérialisa, translucide et vaguement visqueux, en plein au milieu du couloir qu'elles arpentaient. Translucide, c'était un simple constat visuel. Visqueux, c'était un simple constat tactile. Eleanor, mieux rompue à ce genre d'exercice sans doute, parvint à éviter le contact avec la chose, tandis que Meghan, elle, fonça droit dedans et se retrouva vaguement engluée dans la euh... chose. L'odeur n'en était pas si désagréable. Elle rappelait juste l'odeur du porridge le matin.
La Gryffondor avait beau creuser parmi la masse des connaissances amassées au cours des dernières années (on était quand même supposées avoir acquis un certain poids de savoir après sept ans passés au château, non?), rien ne correspondait à ce sortilège. car c'était bien un sortilège, n'est-ce pas?
De deux choses l'une, soit leur poursuivant était un expert en magie (noire)... Des réminiscences de l'an passé, au début janvier, quand une armée de moldus et de sorciers avaient pénétré Poudlard pour mettre le vieux château à feu et à sang, répandant la mort dans les rangs estudiantins et concoctant une hécatombe qui faisait du 8 janvier une journée noire dans les mémoires des familles sorcières... Soit ce même poursuivant n'était pas exactement humain. Ils avaient étudié les différents "êtres" (centaures, êtres de l'eau...), ces espèces non-humaines possédant un art de la magie sensiblement différent. Dans l'un ou l'autre de cas, la perspective n'était pas exactement rassurante.


"Je suis désolée...", murmura-t-elle à l'adresse d'Eleanor. Cela faisait longtemps qu'elle ne l'avait pas pensé si fort.

La "présence" se rapprochait.


"Eleanor, vas-y. C'est pas grave, je me débrouillerais."

La Gryffondor devait avoir furieusement pâli.
Ca n'était pas son courage qui parlait, c'était son sens inné du sacrifice.
Elle refusait qu'il puisse arriver quelque chose à autrui, par sa faute. Eleanor n'était pas en reste. Elle n'avait pas à affronter "ça" pour la seule et unique raison que Meghan ne courrait pas assez vite.

__________________
Gryffondor .18 ans - 7ème année
Craving for him...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleanor Moon
Préfète
avatar

Messages : 246
Date d'inscription : 01/09/2009
Age : 31

Who I am ?
Maison: Serpentard
Age: 18 ans
Links:

MessageSujet: Re: Errance   Ven 12 Mar - 13:35:13

Eleanor courait à toute allure en entraînant Meghan Cameron dans son sillage quand un éclair pourpre et lumineux fendit l'atmosphère du couloir en son milieu. Il ne venait de nulle part. Cela ne pouvait pas être un sortilège donc, car sans trajectoire flagrante ni aucune cible préalable, cela signifiait que la magie n'avait pas été projetée, mais qu'on l'avait comme 'posée là' ; comme on dispose un objet ensorcelé quelque part en attendant qu'il remplisse son office.

C'est un piège, pensa Eleanor instantanément en faisant un pas de côté pour l'éviter.

Mais Meghan n'eut pas ce réflexe, ni ce raisonnement d'ailleurs. Elle percuta la chose de plein fouet. La Serpentarde se retourna pour revenir en arrière. Les bruits de pas étaient de plus en plus proches...

La Griffondor se décomposa sur place, engluée qu'elle était dans cette immense toile visqueuse et pourpre suspendue en travers du couloir.

La Verte et Argent jeta un œil vers la salle sur Demande. Personne. Au bruit que faisaient les étranges pas, il aurait dû se trouver une personne physique bien réelle et tangible sur ces cinquante mètres de distance parcourue. Pourtant, le couloir était apparemment désert.

"Qu'est-ce que... ?" eut-elle le temps de se demander avant que ses yeux bleus azurés ne virent au gris argent luisant. Son corps perdit le peu de chaleur qu'il contenait, signe qu'elle perdait le fil des évènements. Puis ce fut le néant à l'intérieur de sa tête.

~¤~

Moon refit surface, prenant le pas sur leur part consciente. Elle relégua Eleanor dans leur part inconsciente à l'insu de cette dernière pour prendre possession de leur corps. Chose qu'elle faisait habituellement lorsqu'Eleanor avait des ennuis qu'elle ne pouvait pas gérer par elle-même.

"Eleanor, vas-y. C'est pas grave, je me débrouillerais." disait Meghan Cameron, sans se rendre compte du changement de personnalité qui s'était opéré à l'intérieur du corps immobile de sa condisciple.

" Très bien." répondit Moon d'une voix froide.

Et la Serpentarde laissa Meghan Cameron seule au milieu du couloir, aux prises avec la toile de glue pourpre. Elle lui tourna purement et simplement le dos, et rejoignit le passage secret qu'elle franchit sans un regard en arrière, ni la moindre once d'hésitation ou de regret quelconque. Pour qui la prenait-on ? Une Griffondor ? Et puis quoi encore !

~¤~


__________________
Serpentard
17 ans - 7ème année

Je suis,
Moi aussi,
Je n'en ai jamais douté.

Moi non plus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meghan Cameron
Préfète
avatar

Messages : 118
Date d'inscription : 31/07/2009
Age : 26

MessageSujet: Re: Errance   Dim 14 Mar - 11:21:37

Meghan, qui n'avait perçu ni le changement de personnalité ni la métamorphose de la couleur des yeux de Eleanor, dut se contenter de regarder son dos s'éloigner, indifférent et hautain. Elle avait beau en appeler toujours au sacrifice et au mépris, consciemment ou non, elle prit ce geste comme une gifle en pleine figure. Étrange comment, même quand les autres réagissaient comme vous le leur demandiez, comme vous vous y attendiez, il y avait toujours une part de vous, petite et fragile qui ne demandait qu'à espérer et à récolter un peu d'attention.
Une telle prise de conscience, en plein milieu d'un couloir vide, alors que la nuit s'étirait doucement vers ses heures les plus noires, était particulièrement inutile. Inutile et déplaisante. Pas si évident de jouer au martyre. Elle était moins forte que tout ce qu'elle avait pu croire.

Tremblante, apeurée, collée à cette substance qui était de plus en plus répugnante au fur et à mesure que Meghan la "côtoyait", la jeune Gryffondor n'en menait pas large.
Pour faire une martyre convenable, encore fallait-il avoir du courage.
Elle en avait toujours été dépourvue. A chaque pas en avant, elle se battait contre sa propre nature, timide, réservée et craintive pour tout juste parvenir à faire ce que d'autres faisaient sans effort. Ca n'était pas du courage, c'était un refus du ridicule à grande échelle.

Toujours était-il qu'elle se trouvait maintenant en fâcheuse posture et, malgré tout, l'idée de ce qu'elle allait subir de la part de la chose qui arpentait le château à leur suite faisait pâle figure face à la... oui, déception liée à la "désertion" d'Eleanor.
Abandonnée.


'De quoi tu te plaints. Tu le lui as demandé... tu l'as incité à ...'

Mais Meghan oscillait sans cesse entre le monde réel et ce petit univers rien qu'à elle où les gens s'aimaient, simplement. Confiance et respect. Chaque jour, elle oeuvrait pour qu'il y ait un peu plus d'entente. Cela agaçait suffisamment et Tupp et Shawn et les autres, cette manie qu'elle avait de vouloir rabibocher tout le monde, de toujours chercher un terrain d'entente, de tenter de gommer les conflits comme si les antipathies et les rancoeurs pouvaient être effacées d'un coup de baguette magique. Mais aucun sorcier, aucun de leur professeur et même aucun livre n'avait été à même de lui enseigner une telle magie. Il fallait se résigner à employer ses banales petites méthodes. Inefficaces et risibles. La paix du Monde n'était pas pour demain.

Dans le cas d'Eleanor, c'était encore autre chose.
Meghan s'en voulait d'avoir cru que les instants, jugés précieux, qu'elle avait passé en sa compagnie dans la salle au piano, avaient suffi à abolir les vieux préjugés inter-maisons, la frontière que ces mêmes préjugés étaient supposés dresser entre elles. Elle pensait même avoir réussi à tisser un semblant de début de relation. Rien d'extrêmement amical ou fusionnel. Mais juste un embryon de compréhension qui aurait pu donner naissance à... quelque chose.
Mais Meghan restait Meghan et c'était encore à elle-même qu'elle en voulait le plus. De sa naïveté. De sa crédulité.
Pourquoi donc Eleanor Moon aurait-elle trouvé le moindre intérêt à sa compagnie, après tout? Elle n'était ni bavarde, ni drôle, ni même particulièrement inventive en matière d'activités.

Personne ne l'observait. Le couloir était toujours vide, malgré les bruits de pas et même... oui, un son étouffé.
Serrant sa baguette contre elle comme si le frêle morceau de bois avait été un puissant talisman protecteur, elle tentait de deviner à quoi elle allait faire face, essayant par tous les moyens d'oblitérer sa mésaventure récente avec Eleanor. Elle n'avait pas le temps de se montrer faible. Et pourtant...

Des images de scénarios possibles lui envahissaient la tête. La chose qui était à l'origine de sa situation présente évoluait sans cesse. De petit monstre, il devenait créature de cauchemar. Et Meghan serrait sa baguette encore plus fort contre elle.

Un rire fusa.
Meghan se glaça.
La chose était proche.
La confrontation était imminente.


'Pourquoi est-ce que je ne suis pas restée dans mon dortoir?'

Paranoïaque, elle crut reconnaître la voix de... Mais c'était impossible. Ou bien la chose était une métamorphe, capable de prendre toutes les apparences, toutes les caractéristiques et...

__________________
Gryffondor .18 ans - 7ème année
Craving for him...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleanor Moon
Préfète
avatar

Messages : 246
Date d'inscription : 01/09/2009
Age : 31

Who I am ?
Maison: Serpentard
Age: 18 ans
Links:

MessageSujet: Re: Errance   Lun 22 Mar - 18:02:31

Moon descendit l'escalier secret et longea le long couloir du sixième étage. L'heure était à ce point tardive qu'elle ne fit aucune mauvaise rencontre. Hormis le Baron Sanglant, posté en une volute ectoplasmique grise-argent entre deux armures. Elle ralentit à peine en le croisant. Il lui emboîta le pas. Il émanait de lui une sorte d'atmosphère pesante glaciale.

"Que faites-vous ici, Sir ?" se borna à demander la Verte-et-argent.

" Et vous donc, jeunes demoiselles. Vous devriez toutes deux dormir dans le dortoir qui vous a été assigné si je ne m'abuse.
" répondit le Baron.

Touché !


Moon marqua un temps d'arrêt pour le dévisager. Son regard le transperça sans mal et alla plonger droit dans la gerbe de flammes dispensée par la torche, derrière le fantôme. Venait-il vraiment de lui adresser la parole ? Savait-il qu'Eleanor Moon était un corps à esprit double ? Un esprit errant pouvait-il donc voir à travers les apparences illusoires de la chair humaine ?

"Vous ne devriez pas contraindre votre semblable à l'impuissance comme vous le faites. N'avez-vous donc pas déjà suffisamment souffert, Eleanor et vous-même ?" poursuivit le fantôme, flottant à un mètre du sol pour dominer l'étudiante de sa hauteur aérienne.

Moon haussa les épaules et se remit en marche.

"Qu'en savez-vous, Baron, avez-vous déjà vécu ce que nous traversons Eleanor, et moi ?" eut-elle le front de lui demander.

Le Baron Sanglant, fantôme assigné à la maison des Serpents, émit un long sifflement. La jeune fille en ressentit des frissons le long de sa colonne vertébrale. L'ectoplasme tressautait, faisait varier sa hauteur de planage au-dessus du sol, et parfois se brouillait comme la surface du lac lorsque le Calamar Géant émergeait des profondeurs. Les sifflements s'interrompaient par intermittences. Parce que le Baron avait eu les cordes vocales tranchées au moment de sa mort, ses expressions orales en avaient été radicalement défigurées. Ce que la masse estudiantine prenait pour les prémices de menaces foudroyantes n'étaient... ni plus ni moins que sa seule et unique façon de rire.

"SSSSSsssssssshhhhsssss.... SSSShhhssssssssssssss !" éructait-il, se penchant légèrement en arrière pour révéler sa plaie béante éternellement ensanglantée en travers de sa gorge.

"Vous êtes la Serpentarde la plus atypique que je connaisse." lâcha-t-il entre deux râles des plus rauques et graves.

"Ca c'est vous qui voyez, Sir. Cela ne me pose personnellement aucun problème. Maintenant si vous voulez bien m'excuser, on Nous attend."

Moon planta là le fantôme et reprit sa marche à vitesse normale. Mais l'on ne se débarrassait pas si facilement d'un fantôme. A fortiori s'il avait décidé de vous transmettre un message.

"Vous ne le savez peut-être pas, mais ce que vous vous apprêtez à faire est digne d'une véritable Serpentarde. Quoi qu'en diront ceux qui l'apprendront. Oui, vous faites honneur à l'esprit de la maison sur laquelle je veille, Miss Moon."

La jeune fille serra les dents. Comment devait-elle prendre cette remarque ?
Comme un compliment ?

Aucune importance, conclut-elle.

"Vous trouverez ce que vous cherchez derrière le tableau du Voleur Découpé. Pour le reste, j'ai entendu dire auprès du corps enseignant que vous aviez quelques habilités en Etudes de Runes... SSSSSSssssshh... SSSSSsssshhhhhhh...."

Le Baron sanglant traversa le sol et disparu du sixième étage. Moon ne prit pas la peine de se retourner pour saluer sa disparition soudaine. Elle avait définitivement autre chose à faire.

Elle atteignit l'extrémité du couloir et tourna sur sa gauche. Ses pieds frôlaient à peine la pierre. Elle remonta sans un bruit au septième étage. Comme elle s'y attendait, elle y découvrit une silhouette familière.

Alice McMilllan, Gryffondor, sixième année.

Moon marcha en silence jusqu'à se planter dans le dos de la grande blonde mince qui plaquait une main sur sa bouche pour étouffer ses gloussements absolument immondes. Toute à son occupation, l'imprudente ne fit pas attention à l'ombre de la serpentarde qui s'allongeait et prolongeait la sienne au centre du couloir. La griffondor tenait de l'autre main sa baguette, pointée sur une toile de style oriental où un voleur se faisait trancher la main par la milice probablement perse, en une époque très reculée et une région aride.

Face à elles, Meghan était engluée, comme suspendue entre murs et plafonds. Elle serrait sa propre baguette à s'en faire blanchir les phalanges. Son teint était très pâle. Mais Moon décela autre chose que la peur dans cette carnation cadavérique. L'air ondulait de façon presque imperceptible.

Notre Blonde nationale a créé un superbe champ d'illusions pour que l'on ne remarque rien, on dirait... C'est bien ce qui me semblait., songea Moon en tirant lentement sa baguette hors de sa poche pour la pointer dans le dos de la griffondor dégingandée.

Finite Incantatem... Expelliarmus, ordonna silencieusement la Serpentarde, ses lèvres remuant à peine les sorts informulés.

McMillan n'eut pas le temps de comprendre ce qui lui arrivait. L'instant d'avant elle se tordait de rire du haut de son mètre soixante-quinze digne d'un mannequina d'Europe de l'Est - bien à l'abri derrière son sortilège d'illusion censé reproduire l'apparence exacte d'un couloir désert - l'instant d'après, l'illusion qu'elle invoquait vola en éclat et son corps fut projeté directement dans la toile de glue où Meghan Cameron se tassa, au bord de la crise cardiaque.

Moon attrapa la baguette de McMillan au vol et croisa les bras sur sa poitrine.

"Que de rencontres, ce soir" railla la Verte à l'intention de la sixième année dont les mèches blondes engluées lui donnaient des airs de harpie digne des légendes mythologiques. "Moi qui pensais que seuls les Serpentards savaient tirer dans le dos de leurs condisciples. Tututut ! Cruelle désillusion !"

Meghan restait bouche bée. Sa camarade de maison, engluée de travers à ses côtés fut plus imprudente.

"Fais-moi descendre ! Pauvre folle ! De quel droit te mêles-tu de ce qui ne te regarde pas ?! Les sales Serpents n'ont rien à faire avec les Rouges !" s'écria McMillan en secouant la tête, emmêlant d'autant sa tignasse blonde à la glue. "C'est entre Cameron et moi !"

On aurait dit un insecte pris dans du papier tue-mouche moldu. C'était risible.

"On est bien d'accord, pauvre cruche. La prochaine fois, je te conseille de choisir un couloir où je ne serai pas présente, avant d'essayer de déclencher tes petits pièges minables." gronda Moon d'un ton polaire. "Pour un peu, je restais scotchée aussi... Mais je suppose que tu t'en fichais, non ? Qui t'en a donné l'idée ? Ton QI n'atteint même pas le niveau de celui d'une moule visiblement, sinon tu aurais su bien avant de merder, que ce plan était voué à l'échec. Ton illusion ressemblait à une passoire, et je ne te parle pas de tes gloussements et de tes bruits de pas ! Mais enfin est-ce que le sortilège d'insonorisation n'est fait que pour les chiens ? Pff ! Amateur..."

McMillan se mordit la langue. A ses côtés, Meghan ne disait toujours rien.

Voyons voyons, songea la Verte en allant se planter devant la fameuse toile indiquée par le Baron.

Elle glissa une main derrière le cadre. La pulpe de ses doigts effleura un feuillet savamment plié, glissé dans un interstice entre deux pierres de taille. Une rune était inscrite sur le feuillet. L'encre luisait pourpre, signe que le symbole était actif. Filet Gluant ? Intéressant !

Moon sortit de sa poche une plume qu'elle avait glissé là le matin même. Elle fronça un instant les sourcils, cherchant à se remémorer ce qu'elle avait appris dans un livre de runes, à la bibliothèque. Puis elle esquissa un sourire mauvais et traça un unique trait sur le symbole. Elle replaça le feuillet derrière la toile orientale. Le voleur y tenait à présent sa main tranchée et conversait avec son bourreau.

" Sans rancune, vieux ! Mais c'est la loi. Si t'es pris la main dans le sac, la main reste dans le sac..."

"Ouais, ouais, je connais aussi mes classiques...


"Bougez-vous de là, je ne voudrai pas tâcher vos vêtements peints à l'huile." marmonna Moon en dressant sa baguette à l'emplacement où était coincé le feuillet runique.

"Mais certainement !" s'inclinèrent le voleur et le bourreau en sautant dans une autre toile.

"Qu'est-ce que tu fous, Moon ?! Je t'interdis de... Non ! Ne touche pas à ma rune !!"

"Expecto Meghan Cameron !" ordonna la Verte.

La glue se gondola. Sa matière pourpre vibra autour du corps de Cameron. Ce qui avait giclé sur sa robe sorcière rampa hors des fibres textiles, puis la griffondor glissa et tomba à quatre pattes hors du piège. Elle semblait avoir été éjectée par la glue comme si cette dernière avait reconnu en elle une substance répugnante.

" A quoi tu joues, Moon ?! " s'écria McMillan, hallucinée "Tu aides les Rouges maintenant ?!"

" Egalité pauvre tâche ! Sauf que Jean ne bouge pas son cul quand ses complices se font choper. Ne fais jamais confiance à une Verte, c'est une de vos règles de survie basique à griffondork non ? comment une Rouge de sixième année peut-elle encore se faire avoir ? ça me dépasse !"

Moon se détourna de McMillan et haussa un sourcil à l'intention de Meghan.
La griffondore s'était relevée. L'expression de son visage était indéchiffrable. La Serpentard se demandait bien ce qui pouvait lui passer par la tête. Même si cela était secondaire pour elle. Elle s'approcha de la toile de glue et y enfonça la baguette d'Alice ; suffisamment loin pour que sa propriétaire ne puisse l'attraper, mais suffisamment près pour qu'elle essaie des heures en pure perte.


__________________
Serpentard
17 ans - 7ème année

Je suis,
Moi aussi,
Je n'en ai jamais douté.

Moi non plus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meghan Cameron
Préfète
avatar

Messages : 118
Date d'inscription : 31/07/2009
Age : 26

MessageSujet: Re: Errance   Ven 2 Avr - 18:59:08

Le temps avait tendance à suivre sa propre course chaotique quand les nerfs se mettaient à s'emmêler et à se tendre. Il lui sembla que les secondes 'étiraient et se dilataient, quand, parallèlement, tout ce qui se passait autour d'elle paraissait au ralenti. Puis, sans même passer par la case lecture normale, tout s'accéléra et le monde fut diffusé en vitesse rapide.
En un laps de temps qui était contraire à toutes les lois de l'éternité, elle reçut une visite d'impolitesse dans la toile d'araignée où elle avait élu, contrainte et forcée, domicile. Le choc et la surprise manqua la faire tomber en syncope et son coeur en était pour un marathon de plus. Parti à toute allure, il mettrait du temps à se calmer.

Ca n'était pas le retour d'Eleanor qui allait l'aider à retrouver son calme et ses esprits.

C'est tout juste si Meghan parvint à chuchoter:


"Salut Alice."

Politesse et réserve, envers et contre tout. Même avec Alice, avec qui elle ne s'entendait pas (où avait-elle bien pu échouer dans leur relation commune?), Meghan restait toujours polie et souriante, malgré l'antipathie affichée de sa camarade de maison. Presque. Pas exactement dans le cas présent où son expression oscillait entre la peur et la surprise.

La jeune fille resta bouche bée devant la suite des événements, incapable de comprendre, de réfléchir ou ne serait-ce que de faire la part des choses.
La seule vague lumière qu'elle réussit à porter sur la situation fut qu'elle était libérée de la toile et qu'il n'y avait pas de monstre carnivore qui était sur le point de faire d'elle son déjeuner.
Meghan suivit le manège d'Eleanor, sans rie en comprendre. C'était un peu comme si les images enregistrées par son cerveau refusait d'être traduite par l'organe adéquat et restaient donc de simples juxtapositions de couleurs et de formes, comme un immense tableau abstrait en mouvement, digne du Grand Hall du château.

Aussi, lorsqu'elle se retrouva les deux pieds bien ancrés sur ce sol rassurant, loin des glus de la toile géante, Meghan avait l'impression, cette fois, de se retrouver au réveil d'un rêve étrange, quand la frontière entre l'onirisme et la réalité était encore suffisamment floue pour que l'on soit incapable d'une quelconque certitude, et que le moindre bâillement risquait de vous faire replonger dans les abysses de Morphée.
En pareil cas, quand elle émergeait tout juste d'un cauchemar, le premier geste de la Gryffondor était de boire une grande goulée d'eau, dans ce petit verre qui l'attendait au coin de sa table de nuit, puis de murmurer un discret 'Lumos' afin d'émettre une lumière juste assez faible pour ne pas éveiller Eden, Léa ou Tuppence.
Dans la situation présente, elle ne pouvait quand même pas se fendre d'un 'Aguamenti' la baguette pointée vers sa bouche, aussi Meghan se contenta-t-elle de son "Lumos' aux allures de veilleuse. De l'extérieur, cela pouvait facilement passer pour une tentative avortée de mieux éclairer la scène et de (re)découvrir le visage d'Alice.

La première pensée de Meghan, alors qu'elle finissait par reprendre pied au sens figuré, fut que ce n'était pas très charitable de la part d'Eleanor de mettre sa camarade de maison dans une telle posture.
En effet, Meghan, toute paranoïaque qu'elle était, avait du mal à s'imaginer qu'on puisse lui vouloir réellement du mal. Qu'on se moque d'elle, qu'on la juge ridicule, qu'on la critique... c'était le lot quotidien de son imagination. Mais une véritable atteinte physique... c'était autre chose.

Puis, petit à petit, la vérité reprit sa place et le spectacle actuel lui apparut sous un autre jour.
Elle dévisagea Eleanor. Elle dévisagea Alice.
Le regard à la Verte était surpris et même vaguement inquiet. Elle ne parvenait pas à comprendre.
Le coup d'oeil à Alice était surpris, lui aussi, mais teinté d'une nuance blessée. Là non plus, elle ne parvenait pas à cerner le pourquoi de la situation. La Gryffondor et elle n'avaient jamais été de grandes amies mais de là à... Des bribes de paroles surprises au coin de la salle commune lui revinrent en mémoire. Non, il est vrai, Alice ne l'aimait pas.

La jeune fille ouvrait et fermait la bouche sans parvenir à articuler un mot.

Au loin, on entendait le voleur et le bourreau continuer de gambader gaiement.


"Tu..."

Au milieu de sa toile, Alice commençait à sérieusement s'énerver, si on mesurait sa colère à l'aune de la vulgarité des injures qu'elle débitait.
De plus en plus blessée, Meghan finit par tirer Eleanor par le bras, sans avoir réussi à prononcer un mot de plus que son "tu..." maladroit.
En silence, les deux jeunes filles parcoururent quelques mètres avant que le côté St Bernard de Meghan reprennent le dessus.


"On ne peut pas..."

... la laisser là.
Merlin savait quel genre de choses pouvaient traîner dans Poudlard la nuit.

Elle serait certainement revenue sur ses pas si une nouvelle silhouette n'était pas soudain apparue à l'orée du couloir. Et ça n'était pas Gardens. Elle aurait peut-être préféré.
La petite Mina de Serdaigle.
Il ne manquait plus qu'elle.
Elles avaient pris pour habitude de s'éviter royalement, depuis qu'un chaudron avait explosé pendant un TP de Potions qu'elles avaient partagé. Séquelles et responsabilités n'avaient pas été partagés à parts égales et... la vague sympathie qu'elles avaient eu l'une pour l'autre avait viré à l'inimitié.
Ce sont des choses qui arrivent.


- Tiens, tiens, Meghan...

__________________
Gryffondor .18 ans - 7ème année
Craving for him...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleanor Moon
Préfète
avatar

Messages : 246
Date d'inscription : 01/09/2009
Age : 31

Who I am ?
Maison: Serpentard
Age: 18 ans
Links:

MessageSujet: Re: Errance   Sam 3 Avr - 8:53:40

- Tiens, tiens, Meghan...

Moon toisa la nouvelle venue d'un sinistre sourire.

- C'est la pleine lune, on dirait. Les adolescentes en crise sont de sortie ? On voulait rigoler, le nez hors des grimoires pour changer ? railla-t-elle, Tu es en retard. Mais Alice ne t'en voudra pas, je pense. N'est-ce pas, McMillan ?

- Vas te faire f***, Moon ! répliqua vertement la griffondor cramoisie dans son dos.

La jeune Serdaigle perdit son assurance à ces mots. Elle s'attendait certainement à trouver Meghan en mauvaise posture. Assez pour se moquer d'elle, la rabaisser, ou Merlin savait quoi. Au lieu de cela, sa complice avait pris la place de leur victime, et la Serpentard qui lui donnait la réplique n'était pas la personne escomptée.

- Qu'est-ce que tu lui as fait, sale Serpentard ?! dit la Bleue avec mépris.

- Rien que tu n'étais pas disposée à faire subir à Cameron, répondit Moon, beau travail cela dit.

Mina ne put lutter contre la vague brûlante qui déferla sur son visage infantile. Si la Verte avait des doutes concernant l'auteur de la rune de glue, elle était maintenant fixée à 100% sur l'identité de sa créatrice. Quand on complimentait le cerveau des Serdaigles, ils avaient toujours des problèmes de surdimension de boîte crânienne ensuite. CQFD.

L'adolescente en crise contourna Meghan et Moon pour se précipiter sur le tableau qui cachait sa rune. Elle déplia le bout de parchemin et lâcha un hoquet de surprise.

- Libère-moi, Mina ! Tout de suite ! ragea Alice, Je veux leur faire payer tout ça...

Mina ouvrit et ferma plusieurs fois la bouche, incapable du moindre geste.

- J'aimerai bien, mais elles ont modifié ma rune ! Je ne pourrais pas la désactiver, même en la détruisant,
annonça finalement la Bleue, jetant un regard colérique et humilié vers Meghan et Eleanor.

- Comment ça ?! Qu'est-ce que tu veux dire ? Que je vais rester piégée là toute la nuit jusqu'à ce qu'un professeur me trouve et...

- J'en ai peur, murmura Mina, déconfite.

L'arroseuse arrosée se rendit compte que le rapport de force avait changé. Moon lui souriait toujours, tranquille, vaguement blasée. La Serdaigle caressa vaguement l'idée de tout laisser en plan pour partir en laissant Alice, Meghan et Moon seules, et éviter ainsi une montagne d'ennuis... Mais elle était l'instigatrice de la rune. Son empreinte magique y était incrustée. N'importe qui pourrait l'identifier et la confondre... D'ailleurs Eleanor Moon l'avait probablement déjà fait. Sinon comment expliquer l'absence totale de surprise dans son regard quand la jeune Bleue avait fait irruption dans le couloir ?

- Tu as mal appris ta leçon de runes cette semaine, Mina, je suis déçue... Alice, tu aurais dû choisir une meilleure élève, poursuivait la Verte.

Mina replongea le nez dans son bout de parchemin froissé. La pique destinée à rabaisser son intelligence avait atteint sa cible.

La Serpentard se gratta l'ongle de l'index avec son pouce. A côté d'elle, Meghan Cameron était à deux doigts de filer rejoindre Mina pour l'aider à arranger les choses. On ne faisait pas pire martyre que cette griffondore, apparemment. Une chèvre face à un Dragon Norvégien en période de jeun aurait eu plus de chance d'en sortir indemne. Moon posa une main sur son épaule pour la tranquilliser. Oui, la Verte était un monstre. Mais massacrer de l'humain ne faisait pas partie de ses attributions. Elle préférait user de méthodes, hm, pédagogiques. Ces trois élèves avaient besoin d'une bonne leçon. Ni Alice, ni Mina, pas plus que Meghan, n'y échapperaient.

- Eleanor, tu ne... balbultia Meghan, de plus en plus inquiète, sans oser toutefois esquisser le moindre pas, ou rompre le contact entre son épaule et la main ferme de la Serpentard silencieuse et tranquille.

- Un peu de patience, souffla-t-elle.

Soudain, Mina poussa un cri d'effarement.

- Une formule de désarmement ! On doit dire une formule précise pour désamorcer la rune, Alice !

- Comment ?!
s'exclama Alice, estomaquée, Mais on ne peut pas la trouver comme ça ! Ca pourrait être n'importe quoi...

- Elle a raison, déclara Mina en s'adressant à la Verte, à quoi tu joues, Moon ? A part appeler un professeur pour qu'il nous vienne en aide, on n'en sortira jamais...

- Utilise ta tête, pauvre Scrout. Je n'ai pas imposé n'importe quelle formule...

Moon leva les yeux au plafond. On ne l'y reprendrait plus à traîner dans les endroits fréquentés la nuit. Elles allaient y poireauter jusqu'à l'aube à ce rythme, et Eleanor avait cours de SACM le lendemain matin.

-... Il s'agit d'une formule de politesse, lâcha-t-elle, à vous de déterminer laquelle se prête le mieux à cette situation.

Mina, Alice et Meghan échangèrent des regards emplis de confusion.

- Oui, oui, je sais, de nos jours, on ne l'emploie quasiment jamais. Et pourtant vous seriez surprises des effets positifs que cette formule génère lorsqu'elle est prononcée correctement. Vous ne voyez toujours pas ? Non, évidemment. C'est triste ! Je vous plains, toutes autant que vous êtes. Pourtant ce n'est pas sorcier.

Une lueur de compréhension anima soudain le regard de Meghan.

Ne dis rien, Meghan, si tu craques maintenant, elles seront perdues pour le reste de l'humanité, songea Moon en libérant l'épaule de la griffondor.

- Euh, la formule, ce sont des excuses, n'est-ce pas ? demanda timidement Mina dans leur dos, des excuses adressées à Meghan ? Si Alice les prononce, elle sera libérée ?

- Espèce de s**** ! jura Alice, Même pas en rêve, Moon !

Alors, que pense-tu de tout cela, Meghan ? Le plus beau dans l'histoire, c'est que si tu veux libérer cette idiote, il te faudra refuser ses excuses. Auras-tu le courage d'en arriver là ? Assumeras-tu finalement cette sale situation dans laquelle tu nous as mises avec tes grands principes ? Arriveras-tu à avoir le cran de défendre tes convictions, plutôt que de céder des montagnes d'indulgence à tous...

Moon croisa les bras sur sa poitrine à ces pensées. La balle était dans le camp de Cameron à présent. Alice finirait par s'excuser. De cela, la Verte en était certaine. Mais pour désactiver la rune modifiée sans que l'autre griffondore ne se jette sauvagement sur elles avec l'aide de Mina, Meghan allait devoir refuser en bloc cet acte hypocrite et mensonger de repenti. Car Alice devait réellement éprouver des remords pour ce qu'elle avait fait. ( La désactivation de la rune made in Moon était à ce prix, oui, mais leur sécurité pour le reste de la nuit faisait aussi partie de la facture.) Et ces remords ne viendraient pas à moins qu'elle accuse un choc émotionnel conséquent. Comme de voir en direct live Meghan Cameron lui refuser ce qu'elle accordait, par défaut, au monde entier : sa compassion.


__________________
Serpentard
17 ans - 7ème année

Je suis,
Moi aussi,
Je n'en ai jamais douté.

Moi non plus...


Dernière édition par Eleanor Moon le Lun 12 Avr - 12:52:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meghan Cameron
Préfète
avatar

Messages : 118
Date d'inscription : 31/07/2009
Age : 26

MessageSujet: Re: Errance   Jeu 8 Avr - 8:18:56

Le regard de Meghan allait de l'une à l'autre, en passant par la troisième, incapable de se fixer, peinant à comprendre.

Une vague de paranoïa la submergea.
Même en ignorant farouchement les sous-entendus clairs et précis de Mina et d'Alice, auxquelles les attaques répétées d'Eleanor faisaient écho, quelles étaient les probabilités pour que deux jeunes filles, d'âges et de maisons différents aient toutes deux l'idée de s'attaquer à elle, Meghan, le même soir? Il s'agissait d'un complot la visant elle, particulièrement. Pas juste un élève choisi par le hasard pour croiser la route d'une blague innocente.
Elle comprenait tout à fait qu'on puisse ne pas l'apprécier. Elle n'avait pas tant de choses pour elle. Mais qu'on la haïsse au point de lui préparer une telle... punition...


'Mieux vaut ne pas y penser maintenant.'

Elle se torturerait l'esprit plus tard, en solitaire, loin des regards indiscrets.

'Concentre-toi!'

Mina la regardait avec un mélange de timidité et d'attente. Alice, elle, était encore dans une phase de rejet de sa décision, le "contre" l'emportant pour l'instant sur le "pour". Eleanor paraissait s'amuser comme une petite folle, véritable maîtresse de cérémonie de cette situation étrange.

Doucement, sa comparse de Gryffondor glissa du "même pas en rêve" au "peut-être mais...". Sans doute commençait-elle à mesurer les conséquences pour elle si jamais c'était un enseignant de Poudlard qui venait la cueillir au petit matin. Sans doute s'imaginait-elle également, face à James Gardens, elle prisonnière et lui fantasque comme à son habitude. Meghan avait passé trop de temps avec le concierge (elle qui s'était faite oublier pendant de longues années collectionnaient les retenues, comme si Garrdens et le professeur Wyndham avaient conspiré à la punir) pour ignorer combien un tête-à-tête avec lui pouvait être fastidieux et difficile pour les nerfs.
Sans doute, enfin, Mina, qui l'exhortait à s'excuser pour qu'elles puissent enfin rallie leur dortoir, avait sans doute sa part dans le faiblissement de la volonté d'Alice.


- Allez, Alice...! Ce ne sont quelques petits mots.

[...]

- On pourra rentrer tranquille...

[...]

- C'est pas la mer à boire...

- Facile à dire. T'as qu'à le faire, toi!

- Mais...

- C'est pas toi qui est prisonnière de ce machin, je te signale...

Il y eut un grand moment de solitude. Moment où chacune des quatre filles semblèrent perdues dans leurs pensées, inattentives aux autres et centrées sur leurs propres préoccupations. Ca ne dura pas. Après quelques râleries supplémentaires, Alice finit par s'exécuter.

- C'est bon. je m'excuse.

Avec un très léger sourire, Meghan ne put s'empêcher de penser à ce que son père lui rabâchait depuis l'enfance. Alasdair Cameron avait toujours été très à cheval sur la politesse et sans doute Meghan tenait-elle de lui. Pour son père, la politesse et la gentillesse était à la base de toutes les formes de communication sociales. Selon lui, encore, s'excuser revenait à demander à l'autre de nous pardonner. "Je m'excuse" s'était s'excuser tout seul, sans même laisser la moindre marge à son vis-à-vis. C'était la forme sans le fond.
L'immense toile gluante sembla lui donner raison. Alice en était toujours aussi prisonnière.


- Je m'excuse, j'ai dit.

Eleanor semblait s'amuser de la situation. Un grand rire ironique salua la déclaration de la Gryffondor. Apparement, la Serpentard donnait raison à Meghan. Un "Je m'excuse" était tout sauf suffisant.
Timidement, Mina osa un:


- Tu devrais peut-être essayer quelque chose d'un peu plus long...

Elle récolta un regard noir.
Pendant ce temps, Meghan se tortillait sur place, mal à l'aise, pas vraiment sûre de mériter ces excuses-là.
Mais Eleanor Moon semblait implacable et guettait leurs réactions à toutes les trois.


- Bon. Je voulais pas que ça dégénère. J'aurais pas dû m'attaquer à toi. Excuse-moi.

C'était vraisemblablement tout ce qu'on pouvait lui demander. Jamais Alice ne prononcerait un "J'ai eu tort". Comme beaucoup de Gryffondor, elle avait trop de fierté pour reconnaître ses erreurs.
Meghan hocha brièvement la tête et attendit que le sort soit levé.
Attendit.
Attendit.
Rien ne vint.


- Tu nous as raconté des salades! Tu voulais juste m'humilier, hein, Moon? ca te fait plaisir, hein, la Serpentard?

De plus en plus mal à l'aise, Meghan ne savait plus où se mettre. Elle n'avait jamais aimé les situations de conflit et voilà qu'elle se retrouvait au centre de l'une d'elle.
Eleanor Moon se tut encore un peu plus, prenant visiblement plaisir à la posture d'Alice. Encore une fois, ce fut Mina qui tenta de sauver la mise:


- Tu es peut-être trop timide dans tes excuses?

- J'ai dit que je m'excusais...
...
Bon, ok, je suis vraiment désolée.


Meghan crut percevoir un accent de vérité au fond de sa voix. Sans doute avait-elle trop de foi dans le genre humain parce que, cette fois-là non plus, rien ne se passa. La jeune fille sourit tristement et baissa les yeux.

"Laisse tomber Alice. Je n'en veux pas de tes excuses."

Une boule dans la gorge, elle se détourna.
Il fallait qu'elle admette qu'il y avait des gens pour qui elle ne pouvait rien, même avec toute la bonne volonté du monde. Et c'était une constatation douloureuse.

__________________
Gryffondor .18 ans - 7ème année
Craving for him...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleanor Moon
Préfète
avatar

Messages : 246
Date d'inscription : 01/09/2009
Age : 31

Who I am ?
Maison: Serpentard
Age: 18 ans
Links:

MessageSujet: Re: Errance   Lun 12 Avr - 10:31:35

- There it is... souffla Moon avec soulagement.

La Serpentard fit aussitôt disparaître le sourire ironique plaqué sur son visage. A présent, elle pouvait sentir sans se tromper que personne ne chercherait à riposter magiquement les unes sur les autres. Eleanor serait tranquille. Elle allait pouvoir la faire revenir sans courir le moindre risque. Mais avant, il était une chose qu'il fallait qu'elle dise.

- Mina, à l'avenir, apprend tes cours à la virgule près s'il le faut. Il est impossible d'intégrer une seconde formule à une rune qui a déjà été activée pour effectuer son action initiale. Une rune utilisée puis modifiée finit invariablement pas s'auto-détruire. Je n'ai fait que la raturer un peu histoire de perdre du temps sur sa phase destruction.

A ces mots, elle claqua son pouce contre son index et le papier que la serdaigle tenait entre ses doigts tremblants se déchira de part en part pour achever sa propre destruction en s'évaporant jusqu'à ce qu'il n'en reste rien ; sinon un souvenir honteux dans l'esprit de deux élèves prises en faute sur le lieu de leur 'crime'. Alice McMillan tomba la tête la première, le nez dans le tapis. La glue dégoulina sur sa robe.

- Alice McMillan, si j'avais voulu t'humilier, tu aurais fini suspendue la tête en bas au lustre du Grand Hall. Dans cette histoire, tu t'es débrouillée comme une grande, et honnêtement, tu ne vaux pas la peine qu'on gaspille nos talents à te pourrir, tu le fais déjà très bien toute seule.

La Verte se détourna du spectacle. Il était temps pour Eleanor et elle de s'en aller. Elle fit une série de pas, dépassa Meghan et tourna la tête pour l'observer pensivement. Puis ses lèvres remuèrent silencieusement.

- Merci, souffla-t-elle.

Il n'y avait plus la moindre ironie. Pas même la plus petite trace de moquerie. Seulement un accent empreint de sincérité. Grâce à la Griffondor, elle venait de comprendre quelque chose d'essentiel vis-à-vis des humains en général. S'ils avaient la faculté de se mentir à eux-même, de faire souffrir autrui, à un moment donné ils finissaient toujours par faire face à la réalité des faits... Pour peu qu'on les y oblige. L'Enfant de la Lune le savait. Un jour ou l'autre, il en serait de même pour Eleanor. Un jour, elles co-habiteraient en harmonie dans cette enveloppe charnelle et s'accepteraient l'une l'autre sans partage. Un jour, Eleanor cesserait de fuir continuellement. Une lueur d'espoir leur était permise, à elles aussi.

La jeune fille redressa à peine la tête. Ses yeux mi-clos s'agrandirent, et le gris de ses iris reflua vers le centre, tirant du plus profond de son âme double l'azur limpide de sa sœur de Misère. Le temps d'une larme, Moon était partie.


~¤~

Eleanor dévisagea Meghan avec incrédulité. La toile de glue avait disparu. Ne restaient derrière elles qu'une Griffondor au visage cramoisi et une serdaigle ouvrant et fermant la bouche telle une carpe hors de l'eau.

Elle connaissait bien la sensation qui l'étreignit. Rien dans sa mémoire immédiate ne pouvant lui expliquer ce qui venait de se produire, Eleanor savait que quelque chose était survenu. Un évènement dont elle n'avait aucun souvenir. La peur l'étreignit. Elle fit alors la seule chose en son pouvoir. La jeune fille fit volte-face et marcha prestement vers l'escalier dérobé. S'éloigner des autres était la seule solution. En une fraction de seconde elle quitta le septième étage.

La larme oubliée n'en roula pas moins sur sa joue.

__________________
Serpentard
17 ans - 7ème année

Je suis,
Moi aussi,
Je n'en ai jamais douté.

Moi non plus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meghan Cameron
Préfète
avatar

Messages : 118
Date d'inscription : 31/07/2009
Age : 26

MessageSujet: Re: Errance   Mer 21 Avr - 15:49:42

"Laisse tomber Alice. Je n'en veux pas de tes excuses.""

Le moment qui suivit immédiatement cette déclaration eut un arrière-goût d'étrange. Pas exactement désagréable mais très inhabituel. Le sentiment qui s'en approchait le plus ressemblait à un trouble lié à la perte de repères tellement familiers associé à quelque chose qui avait à voir avec une soudaine... oui... quelque chose qui avait à voir avec le bien-être. Etonnant. Surprenant. Inattendu.

Elle s'arracha pourtant à ce sentiment lorsque Eleanor, qui s'éloignait, se retourna pour la dévisager.
La Gryffondor devait avoir été éprouvée par les récents événements. Elle aurait juré avoir déchiffré un remerciement sur les lèvres de la Verte. N'importe quoi. Pourquoi, diantre, Eleanor Moon la remercierait-elle, elle, Meghan Cameron, alors que c'était la jeune recrue de Serpentard qui avait tout fait, tout bataillé, tout réalisé quand elle-même s'était contenté de jouer à l'effarouchée et de faire honte à sa maison.


'Il est tard. Je déraille.'

Dérailler, c'était presque une certitude.
Non seulement elle inventait une gratitude qui n'avait pas lieu d'être mais elle créait même une larme-chimère au coin de la paupière d'Eleanor. Sans doute pour satisfaire son sens du pathos.

Quelque chose d'impalpable sembla se produite.
Un autre produit de son imagination, qui se révélait débordante cette nuit.
Meghan secoua la tête, doucement, dans une tentative vouée à l'échec de retrouver les idées claires.

Eleanor s'enfuyait.
Alice pestait, jurait à en faire rougir le plus aguerri des guerriers des tableaux du sptième.
Mina oscillait entre la honte de s'être faite doubler niveau neurone par une Verte et la colère face aux reproches sans fin d'Alice.
Meghan...
Meghan, quant à elle, regardait la silhouette d'Eleanor qui s'éloignait.

Alors que, ne serait-ce que quelques heures plus tôt, ce geste lui aurait coûté une longue argumentation intérieure et une bonne once de culpabilité en prime, la jeune Gryffondor tourna le dos aux deux filles, sans un effort, sans un regret. Elle se pencherait sur ce revirement plus tard. Pour l'instant, elle ne s'en rendait même pas compte.

Elle était sûre d'avoir vu une larme.
Et, plus que tout au monde, les larmes réveillait l'instinct de St Bernard chez Meghan.
Mais ça n'était pas seulement cela. C'était presque un besoin qui la poussait en avant et pas seulement ce vieux réflexe, tellement profond, de porter assistance à autrui dès qu'elle le pouvait.


"Eleanor!", cria-t-elle.

Oui. Cria.
Elle en avait oublié les Gardens harceleurs et les retenues menaçantes.


"Eleanor! Attends-moi!"

Etre une froussarde comporte malgré tout quelques avantages. Au moins un. A fuir tout et n'importe quoi, on finit par acquérir une certaine vélocité couplée d'une bonne endurance. Elle rattrapa la Serpentard avant que celle-ci ne finisse sa course jusqu'à l'étage suivant.

Doucement, elle posa une main sur son épaule et lui fit face, par un glissement difficile à analyser. Il était tard, rappelons-le.


"Eleanor..."

Le souffle légèrement court, elle se trouva soudain idiote. Elle avait couru sans but, sans même savoir vraiment pourquoi et se trouvait soudain dépourvue de mots, la bouche entrouverte.

Meghan sourit pourtant doucement et finit par dire, tout aussi calmement:


"C'est moi qui te remercie."

__________________
Gryffondor .18 ans - 7ème année
Craving for him...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleanor Moon
Préfète
avatar

Messages : 246
Date d'inscription : 01/09/2009
Age : 31

Who I am ?
Maison: Serpentard
Age: 18 ans
Links:

MessageSujet: Re: Errance   Ven 23 Avr - 8:32:18

Marcher sans réfléchir.
Quitter au plus vite ce nouvel endroit où sa mémoire lui faisait défaut.
Chasser l'éternelle question, source de tous ses maux présents : Qu'ai-je fait dont je ne conserve aucune trace dans ma mémoire ?

Parce que ce n'était pas la première fois que cela lui arrivait. Et visiblement, le phénomène ne se calmait pas.

"Eleanor..."

Fuir, fuir loin. Dans l'espace et dans le temps. On l'oublierait. Comme sa famille l'avait fait il y a un an. Il faudrait bien qu'on l'oublie... De la même façon qu'Eleanor oubliait ses propres faits et gestes. Pitié, par Merlin, que lui arrivait-il donc ?

Une main se posa sur son épaule et Meghan Cameron glissa devant elle.
Eleanor, au bord de la panique, se figea toute entière.

"C'est moi qui te remercie."

"Oh." souffla-t-elle, en plein rebond mental.

Sa vue se troubla légèrement. Elle cligna des yeux, comme gênée par la poussière ambiante inexistante.

~¤~

Moon lui répondit en inclinant la tête, saluant avec respect ce geste de gratitude de la part de la Rouge.
Les éclats de voix d'Alice se rapprochaient maintenant.

"Sois prudente en regagnant ton dortoir, on rencontre tout et n'importe quoi par ici.." plaisanta l'Enfant de la lune.


~¤~

Eleanor s'éclaircit la voix.

"Oublions ça" lâcha-t-elle "Ce n'était rien, vraiment..."

Rien de mémorable, pria-t-elle en silence.

Elle engagea une âpre lutte contre la panique. Une guerre insidieuse où rien ne devait transparaître sur sa figure. Où chaque parcelle de son être bataillait ferme pour se calmer momentanément.

Je réfléchirais à tout ça quand je serai seule. Seule, dans mon lit. Quand je serai certaine que personne ne pourra me déranger... Qu'est-ce que... ?

Sa main balaya une larme égarée sur sa joue. Une seconde gouttelette tiède perlait au coin de son œil.

"Il est tard, je dois y aller... Bonsoir." déclara-t-elle.

Elle reprit son chemin et espéra que cette fois-ci, Meghan ne la rattraperait pas. Car ses yeux ne lui obéissaient plus. Deux sillons de plus en plus marqués se frayaient un chemin sur son visage décomposé. Un arrière goût amer et salé glissa entre ses lèvres.

Quand cette Errance prendrait-elle fin ? Sans mémoire, sans souvenir du chemin parcouru, comment pourrait-elle seulement s'achever ?

__________________
Serpentard
17 ans - 7ème année

Je suis,
Moi aussi,
Je n'en ai jamais douté.

Moi non plus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meghan Cameron
Préfète
avatar

Messages : 118
Date d'inscription : 31/07/2009
Age : 26

MessageSujet: Re: Errance   Dim 25 Avr - 10:09:44

Il commençait à se faire vraiment tard, comme le soulignait à demi-mot Eleanor en parlant de dortoir. Il commençait à se faire vraiment tard et Meghan avait du mal à retrouver le moindre point de repère. La jeune fille de Serpentard se comportait de manière étrange. Certes, cela avait été plus ou moins le cas tout au long de la soirée (pensez-vous: une Verte venant en aide à une Rouge contre une autre Rouge et une Bleue, il y avait de quoi se faire du souci pour sa propre santé mentale) mais Eleanor semblait osciller entre deux attitudes, comme si, au fond, elle ne savait pas comment se comporter avec la Gryffondor. Un soupçon de regret, peut-être?

Malgré tout, malgré les doutes qui, comme d'habitude, venaient renforcer sa parano, Meghan continua de sourire, doucement, mais de façon plus incertaine.

Il était tard. Trop tard, pour trouver les mots et le temps et le courage de détromper sa camarade. "Ce n'était rien, vraiment"..? Et c'était d'elle qu'on disait qu'elle se sous-estimait? Alors qu'elle avait un spécimen vivant sous les yeux?

Avait eu, pour être exacte.
Eleanor avait pris la tangente sitôt son "bonsoir" formulé, laissant Meghan face à elle-même et ses interrogations. Sa décisions était prise, forte de sa fatigue et des épreuves de la soirée: elle reverrait Eleanor, trouverait une excuse, un moyen, une opportunité. Et elles reparleraient de tout ça. Peut-être la jeune Verte prenait-elle cela à la légère mais Meghan avait besoin de comprendre.

Seule au milieu de son bout de couloir, elle murmura, presque pour elle-même:


"Bonne soirée, Eleanor."

Forte de sa résolution, la jeune fille prit le chemin de sa salle commune, oublieuse jusqu'à l'existence de Gardens, perdue dans ses pensées. Même la présence d'Alice, lourde de rancune, ne parvint pas à l'atteindre. Et quand, enfin, elle se glissa dans son dortoir, elle songea que, en définitive, Eleanor Moon n'était pas une fille comme on en rencontrait beaucoup. Et que c'était peut-être bien le destin qui l'avait faite s'éterniser auprès de Joachim, plus tôt dans la soirée, qui l'avait fait passer par ce couloir et qui lui avait offert l'audace de frapper à cette porte.

__________________
Gryffondor .18 ans - 7ème année
Craving for him...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleanor Moon
Préfète
avatar

Messages : 246
Date d'inscription : 01/09/2009
Age : 31

Who I am ?
Maison: Serpentard
Age: 18 ans
Links:

MessageSujet: Re: Errance   Dim 25 Avr - 10:30:42

Le lendemain, nos deux promeneuses nocturnes ont participé chacune de leur côté au cours de SACM du Pr W. Wyndham, qui consistait à arpenter la forêt Interdite en quête de créatures magiques à capturer. ( vous trouverez le sujet dans le parc, près de la cabane d'Hagrid ) On notera qu'elles sont arrivées en retard, épuisées par leur nuit de sommeil bien écourtée...

HJ : Le sujet est maintenant clos. Je voudrai remercier Meghan Cameron qui est venue y participer. Jamais je n'aurai imaginé qu'on pourrait s'en sortir aussi bien avec des personnages si différentes, ne se connaissant même pas de prime abord.

Ca a été très enrichissant. Oui, développer ainsi les personnalités et comportements, tant de Meghan que d'Eleanor/Moon, avec M. Cameron était génial.
J'encourage ceux qui sont venus lire "Errance" à tenter l'aventure où ils veulent sur le forum de BtH ( dans les limites règlementaires cela va s'en dire Wink ) J'espère qu'on aura l'occasion d'en créer d'autres, et je vous souhaite à tous de bonnes lectures/écritures dans le coin.

Au plaisir de vous lire & Enjoy !

El'

__________________
Serpentard
17 ans - 7ème année

Je suis,
Moi aussi,
Je n'en ai jamais douté.

Moi non plus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Errance   

Revenir en haut Aller en bas
 
Errance
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Back to Hogwarts :: 

Les dédales du château ~ inside

 :: Septième étage :: Salle sur Demande
-
Sauter vers: