Back to Hogwarts

Jeu de rôle basé sur les règles inventées par J.K. Rowling dans l'univers de Harry Potter.


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Histoires du temps passé

Aller en bas 
AuteurMessage
James O'Brian
Etudiant
avatar

Messages : 335
Date d'inscription : 29/07/2009
Age : 26
Habitation : Dublin

MessageSujet: Histoires du temps passé   Ven 5 Nov - 19:37:00


Vingt-et-une heure.
James avait d'ores et déjà veillé deux fois à ce que le grand feu officiel soit au sommet de sa forme et estimait qu'à présent, il pouvait profiter de la fête. C'était ça, le truc. Faire le service obligatoire (deux tours de garde minima), en début de soirée, quand tout le monde testait prudemment l'atmosphère et être libre, frais et dispo quand les réjouissances commençaient vraiment. Sept années de pratique des évènements organisés par le château avaient porté leur fruit.
Il débusqua le gilet noir, qu'il avait prévu pour la Guy Fawkes's Party, de derrière un buisson, l'enfila en le laissant ouvert. Les flammes du brasier réchauffait délicieusement l'atmosphère. L'ex Poufsouffle circula ensuite entre les tentes, se laissant séduire par ce que proposait les étals, ou par une fille rendue belle par sa robe de soirée. C'était fou tout ce qu'elles faisaient pour briller plus fort que le feu. Certaines y parvenaient, d'autres pas. Curieusement, ça n'était pas forcément les premières qui étaient le mieux entourées. Oh, elles l'étaient, évidemment, en fin d'après-midi. Mais le temps faisait son travail et les têtes trop vides avaient du mal à retenir les prétendants, surtout quand l'abîme de leur cervelle rimait avec une frilosité qui avait tout d'un caractère farouche. On en demandait plus pour passer un bon moment. Quitte à rester solitaire, autant en profiter pour sourire un peu.

Un étal proposait un buffet spécial "Guy Fawkes". Une affiche clignotante vantait les mérites d'une cuisine qui allait leur embraser la gorge. Voilà qui valait le coup de tenter l'expérience. A coup sûr, il s'agissait juste d'amuse-gueule vaguement épicé mais ça avait au moins le mérite d'être original. Il fallait encourager les audacieux. James trouvait la nouvelle promo un peu trop sage à son goût. Oh, bien sûr, il y avait bel et bien quelques têtes brûlées dans le lot mais tout de même... Il n'avait jamais été aussi petit et docile.
Une barquette du fameux "Inferno" dans la main, James s'aventura au milieu de la foule, salua quelques connaissances de la main et s'arrêta de temps à autre pour échanger quelques mots.
Rien que de très normal, jusque-là. Il lui semblait bien distinguer dans la foule une ou deux silhouettes qui lui étaient complètement inconnues (lui qui était pourtant du genre visuel) mais ne s'y arrêta pas outre mesure.


- Jimmy!
"Charles Rolling Eyes ...


Combien de fois faudrait-il expliquer à son ami que, non, "Jimmy" n'était pas un patronyme à utiliser en public? Sans s'en formaliser, Charles poursuivit:

- Il y a une délicieuse petite chose là-bas qui ne demande qu'à....

James marmonna une suite de mots où l'on pouvait attraper au vol des "peux pas" et des "Ellys". L'enthousiaste de son pote ayant tendance à être un peu trop communicatif, il s'éloigna à la va-vite, au son de:

- Je te jure, mon vieux. Elle est exotique, elle est.... on dirait qu'elle sort d'un conte de fée...

Sans se retourner, l'étudiant s'esquiva de la foule, là où la pression sociale se faisait moins forte. Jetant un coup d'œil par-dessus son épaule pour vérifier qu'il n'était pas poursuivi par les assiduités amicales de ce cher Charles, James en oublia de regarder devant lui. Et, comme les probabilités le montrent quand il s'agit de circuler au milieu d'autres êtres humains, ce qui devait arriver arriva. La rencontre inattendue.

'Oops.'

Un léger déséquilibre et il tenta de remettre son regard en face des trous, histoire de voir à qui (ou quoi) il avait affaire.

__________________
Etudiant
18 ans
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleanor Moon
Préfète
avatar

Messages : 246
Date d'inscription : 01/09/2009
Age : 31

Who I am ?
Maison: Serpentard
Age: 18 ans
Links:

MessageSujet: Re: Histoires du temps passé   Ven 5 Nov - 22:48:40

Vingt-et-une heure.
Eleanor avait déjà eu le temps de faire trois fois le tour du château et sa cousine Loevi ne venait toujours pas.
"Commence à y aller, je te rejoindrai plus tard..."
Dans sa tête, Moon émit une sorte de rire qui oscillait entre amusement et dérision. La ponctualité était une variable temporelle très abstraite, susceptible de devenir inexacte à tout instant. Parfois, cela pouvait vous sauver la vie. Mais parfois aussi, transformer une simple soirée en attente interminable.

Un griffondor un peu trop enthousiaste se planta devant elle.

- Cendrillon, elle était pas blonde dans le conte ?

Au plus profond de son être, Moon explosa de rire tandis qu'Eleanor secouait la tête, dépitée.

* Qu'est-ce qu'il ne faut pas entendre, bwahahahahahaha ! Il n'aurait pas tout à fait tort si on avait pas viré brunes il y a deux ans... Ahahahaha, mais du diable s'il le sait lui-même, ahahahahaha... *

- Je ne sais pas. On ne me lisait pas de conte quand j'étais petite, répondit-elle, on les jugeait trop dangereux.

La serpentard chassa une volute cendrée de sa robe de soirée; longue gracieuseté bleu nuit rehaussée d'étoiles argentées sur un bustier qui épousait ses formes sans la moindre erreur de mesure. Une toilette griffée chez le meilleur créateur sorcier d'Angleterre, offerte en dédommagement par le Département des Mystères pour service rendu au Ministère. En temps normal, aucun griffondor ne se serait amusé à l'aborder. Mais en cette nuit particulière, l'Enfant de la Lune arborait cette tenue particulière... C'était Loevi qui l'avait incitée à la porter. Après l'été qu'elles avaient passé, la Poufsouffle avait décrété que renouer avec la civilisation pouvait se faire de bien des façons... Et puisqu'on avait fait don à sa cousine d'une telle tenue, autant la mettre pour des occasions appropriées.

Les explications de sa seule parente ne l'avaient pas convaincue. Mais pour lui faire plaisir, Elea s'était pliée à son étrange volonté. Elle feignit de ne pas remarquer les regards qu'on posait sur elle. Peur ou admiration, au fond il s'en dégageait le même sentiment de malaise pour la Verte et Argent.

Eleanor s'éloigna du feu de joie et du pauvre griffondor demeuré interdit par sa réplique. Ses cheveux plus longs que jamais flottaient en un sombre et épais rideau soyeux autour de sa taille fine. Une mèche plus courte balayait sa joue lorsqu'elle marchait; le souvenir d'un souhait qu'aujourd'hui elle aurait bien reformulé. Disparaître et échapper à cette mascarade...
Ses yeux bleus devinrent gris quand elle les plongea dans les lointaines flammes, tout en s'adossant à un pilier qui bordait la cour, à l'écart des autres étudiants.

* Les flammes sont belles, murmura Moon en pensée, on dirait celles des feux de camp qu'Asgar faisait la nuit dans cette plaine Mongole où on a erré cet été...*
* Les siennes étaient plus claires, presque blanches * rectifia Elea.
* Il te manque ? * demanda narquoisement son interlocutrice intérieure.

Eleanor s'apprêtait à répondre lorsqu'un toussotement attira son attention de côté.

- Pardonnez-moi, un poils de travers dans la gorge... kof kof kof !

* Un chat qui parle, mouais, ou un étudiant victime d'une mauvaise blague... Le pauvre ! *

- Je suppose que vous attendez votre promis... Vous vivez dans un château fort agréable, belle Damoiselle...

* Encore une référence à un conte qu'on ne connait pas tu crois ? *
* Ils commencent à me courir sur la baguette avec ça...
*

- kof kof kof ! Vous seriez très aimable, kof kof ! Si vous daigniez m'apporter un verre kof kof ! de kof kof kof ! de lait.

L'Enfant de la Lune resta impassible.

*S'il est victime d'un sortilège, ça a frappé dur * songea-t-elle en détaillant une improbable paire de bottes cirées noires et luisantes qui prolongeait les pattes arrières de l'animal. Sa fourrure rousse s'ébouriffait au moindre hoquet. Il pouvait s'agir de n'importe qui vivant au château.

Eleanor haussa les épaules et tourna la paume de sa main gauche vers le ciel. Elle murmura quelque chose et un verre apparut bientôt avec du lait dedans. Elle le tendit au chat qui s'en saisit à deux pattes et siffla son contenu en un clin d'œil.

* Peut-être que tu n'aurais pas dû faire ça, Elea... Je sens venir l'entourloupe à plein nez.* souffla Moon, très méfiante.

Le chat posa le verre au sol et leva les yeux pour fixer attentivement la jeune fille.

- Une Damoiselle aussi gentille mérite un prince charmant... Par Carabas belle princesse, Puisse un Damoiseau plein de hardiesse, en quête d'amour et de tendresse...

* Attention Eleanor ! Il récite une formule, pas le temps de l'annuler, vas-t-en !*


La serpentard bondit loin de l'animal sans tarder.

* Plus vite !*

Elle s'élança à travers la foule. Déjà elle n'entendait plus que le brouhaha des jeunes qui faisaient la fête. Elle était tellement centrée sur sa course éperdue qu'elle ne remarqua que trop tard la forme qui trottait à sa suite en miaulant avec gaieté... Trébucha sur l'ourlet de sa robe et percuta le torse d'un étudiant qui avançait droit sur elle. Elle se rattrapa à la main qu'il tendait par réflexe, pour ne pas tomber au moment où il se redressait.

*Vas-t-en !*

- ... Vous prendre main par maladresse !

Eleanor eut un geste de recul cette fois. Mais sa paume droite était comme soudée à la main gauche de l'étudiant.

-Bravo ! Félicitations jeunes gens ! Pour les réclamations, il faudra m'attraper... Et seulement si vous le pouvez ! s'exclama le chat avant de bondir hors de vue.

Alors les yeux de la jeune fille passèrent du bleu profond au gris le plus luminescent dans lesquels les flammes scintillèrent avec autant d'intensité que sa colère survenait.

- Je vais le tuer ! lâcha-t-elle d'un ton sans appel.

__________________
Serpentard
17 ans - 7ème année

Je suis,
Moi aussi,
Je n'en ai jamais douté.

Moi non plus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James O'Brian
Etudiant
avatar

Messages : 335
Date d'inscription : 29/07/2009
Age : 26
Habitation : Dublin

MessageSujet: Re: Histoires du temps passé   Dim 7 Nov - 11:19:46

Au bout de sa main avait poussé une Eleanor Moon.

'Surprenant..'

James arrêta un moment le cours de ses pensées pour considérer cette main et la jeune fille à laquelle elle appartenait. La Serpentard était rarement aussi resplendissante et aussi mal à l'aise. Curieux mélange. La barquette contenant son dîner, auquel il avait à peine eu le temps de goûter, avait atterri sur le plancher des dragons qui s'en nourrirait à sa place. Au temps pour son estomac. Il grignoterait quelque chose plus tard. Pour l'instant, le semblant de détresse qui animait Moon appelait à parer au plus pressé. Sans doute parce qu'il n'était pas habitué à la voir ainsi.
Ca ne tenait pas qu'à la robe.
Oh, bien sûr, Eleanor était réputée pour se mettre dans des situations pas possibles. En tant que cousine de Loevi, il ne fallait sans doute pas en attendre moins venant de sa part. James avait toujours été intrigué par ses aimants à problèmes. A croire que certains naissaient protégés par la grâce (lui-même n'avait pas trop à se plaindre de la fée qui s'était chargée de son berceau) tandis que d'autres avaient hérité d'une poisse monumentale qui ne pouvait venir que d'un mauvais karma. Ou alors les fées des berceaux oubliaient qu'il fallait rester sobres avant de s'occuper des nouveaux-nés. Comme partout, il y en avait des consciencieuses, des têtes-en-l'air et des bonnes à rien. La grande loterie de la vie se chargeait de distribuer les rôles et le bureau des plaintes était fermé ad vitam eternam. Chacun devait se contenter de ce qui lui avait échu.

'Balot...'

"Eleanor?"

Il lui fallut à peine plus de temps pour remarquer son curieux compagnon. C'était sans doute une chance qu'il jacasse comme une pie.

'Sauf que c'est un chat.'

Un chat.

'Avec des bottes.'

-Bravo ! Félicitations jeunes gens ! Pour les réclamations, il faudra m'attraper... Et seulement si vous le pouvez !

La pie se tut et s’envola. Façon de parler.

"Pince-moi, je rêve!", demanda-t-il à sa compagne.

Par le caleçon de Merlin! Eve aurait donc eu raison? Un pays des chats? Des émissaires? Toute une société féline agencée et hiérarchisée? Avec des animaux qui parlaient? Et lui qui croyait s'être remis de cet épisode de la fin de l'année dernière où la Serdaigle, sortant du brouillard où l'avait plongé la sombraliote, lui avait raconté son aventure au Pays des Chats. Il s'était alors pris au jeu, jusqu'à douter de sa propre santé mentale et de son sens des réalités. Depuis, il avait réussi à se persuader que toute cette histoire n'était qu'un effet iatrogène de la maladie et que cette hallucination était purement imaginaire... Jusqu'à ce qu'il ait la preuve du contraire. En Image. En Chair et en Os. Et en Bottes.


'Le jus de citrouille devait être périmé.'

Mais Eleanor elle aussi avait les yeux qui revenaient régulièrement à l'endroit où la créature s'était trouvée.
Si c'était supposé le rassurer, c'était plutôt raté. Evaluer sa propre santé mentale à la jauge d'Eleanor Moon ne lui disait rien qui vaille.

"Hum... C'est une connaissance à toi?", l'interrogea-t-il, tout en prenant conscience qu'il tenait toujours sa main dans la sienne. Loin de la lâcher, il s'y accrocha comme on tentait de s'accrocher à la réalité qui se faisait la malle.

'Tu dérailles, mon vieux...'

Aussi tordue qu'elle puisse l'être, ça se serait su si la Verte-et-Argent aimait à se balader avec un chat bavard.
Tiens... Que penserait de tout ceci le professeur Wyndham, spécialiste ès créatures magiques? De toute évidence, il avait oublié de leur parler de ce genre de choses. Ou alors... peut-être était-ce une de ces créatures échappées du laboratoire de techniques expérimentales où des sorciers fous s'amusaient à hybrider et manipuler des espèces. Ils auraient donc finalement réussi à doter une créature magique de parole? Ils devaient être plutôt fiers...

'Seulement si vous le pouvez...'

Un chat lui avait lancé un défi! A lui! James O'Brian, premier du nom!
Sortant du tourbillon de ses pensées, il regarda Eleanor:

"Prête pour une petite course-poursuite? Je suis curieux d'en savoir un peu plus..."

Quand la théorie vous paraissait invraisemblable, il vous fallait passer à la pratique. Si les profs de ce château lui avaient bien appris une chose au cours des sept années qu'il avait passé dans ce château, c'était bien ça.
Sans vraiment attendre l'approbation de la Serpentard, et puisqu'ils étaient toujours accrochés l'un à l'autre, il s'élança, la traînant derrière lui. Beau joueur, l'animal parlant les attendait un peu plus loin. Les voyant courir vers lui, il s'élança à nouveau, déblatérant des paroles que la vitesse leur renvoyait déformées.


"Venez, damoiseau et damoiselle. Venez prouver votre valeur!"

Il y était aussi question de conquérir le cœur de la belle et de la longue quête de l'amour.
Complètement frappadingue.

__________________
Etudiant
18 ans


Dernière édition par James O'Brian le Mar 16 Nov - 19:04:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleanor Moon
Préfète
avatar

Messages : 246
Date d'inscription : 01/09/2009
Age : 31

Who I am ?
Maison: Serpentard
Age: 18 ans
Links:

MessageSujet: Re: Histoires du temps passé   Ven 12 Nov - 16:44:29

- Venez, damoiseau et damoiselle. Venez prouver votre valeur !

Tirée par la main au gré de la course de James O'Brian, Eleanor n'eut d'autre choix que de se mettre à courir elle aussi. Curieusement, Eleanor se prit à admirer la souplesse d'esprit de James. Il ne lui avait guère fallu qu'une poignée de minutes pour appréhender la situation et prendre une décision. A aucun moment il n'avait ramené sur le plateau leur différence de maisons ou ses préjugés vis à vis d'elle. Pour une raison qu'elle ignorait, lui ne s'attardait pas inutilement sur sa 'folie'.

Qu'à cela ne tienne, le poufsouffle avait eu le bon réflexe. Ou du moins, celui qui se rapprochait le mieux de la volonté de la serpentard : rattraper le sac à puce et lui faire ravaler boules de poils et sortilège traitreusement administré. Sa main libre souleva un pan de robe, ce qui lui permit d'évoluer avec plus d'aisance sur la pelouse du parc.

L'été avait été riche en expériences. Ainsi Eleanor s'était malgré elle entraînée à l'endurance sur sol irrégulier. Si bien qu'elle put suivre le rythme de son condisciple sans trop de difficulté malgré sa tenue inappropriée. Arrivés hors des chemins tracés, James et elle se retrouvèrent ainsi à fouler une terre accidentée entrecoupée de touffes d'herbes folles traîtresses. Devant eux le chat cavalait toujours. Sans ralentir, il les arrosait copieusement de vers nébuleux tirés d'on ne savait quel conte à dormir debout.

- Le chemin de l'amour est parsemé d'embûches Damoiseau,
Le cœur pur des damoiselles est souvent synonyme de détresse


* Il va s'arrêter de délirer, ce bouchon de fourrure miteux ? *

- Il faut trouver un moyen pour l'attraper, et vite ! s'écria Eleanor sans ralentir, Où il pourrait bien finir par nous lancer un autre sortilège !

Devant eux le chat botté effectua un formidable bond et disparut de leur champ de vision. Eleanor scruta l'obscurité. Ici et là des rochers noircissaient le décors. Leur cible pouvait être n'importe où. Pire, la créature facétieuse pouvait les atteindre depuis n'importe quelle cachette de son cru.

- Longue est la quête de l'amour véritable,
Croire sans voir, voir sans croire, là réside l'erreur coupable !


* Au-dessus de nous. Il est perché à ta gauche Eleanor, et sa magie est à l'œuvre ! Bougez, ne restez pas là !*


- A la lueur des feux, lors des fêtes d'un soir, redouble de sagesse
Pour déjouer les maléfices, trouble duel entre le Vrai et puis le Faux.


La jeune fille eut le temps d'apercevoir deux traits lumineux fondre droit sur eux. Moon dressa un bouclier. Le premier sort heurta la paroi magique à quelques centimètres du poufsouffle et la dissipa. Mais le second atteignit sa cible. Eleanor eut à peine le temps de retenir son souffle avant de disparaître dans un pop sonore étourdissant. Il ne restait dans la main de James que poussières étoilées. Tout autour voletaient joyeusement des petites fées multicolores, rieuses et aériennes.

Le chat se laissa tomber devant l'étudiant sur ses deux pattes arrières.
Il esquissa un immense sourire amusé, loufoque, salua bien bas les petites créatures de son chapeau à plumes tout en se léchant les babines.

- Sauras-tu retrouver ta dulcinée parmi toutes ces fées, avant qu'elles ne se fassent croquer, jeune damoiseau ?


__________________
Serpentard
17 ans - 7ème année

Je suis,
Moi aussi,
Je n'en ai jamais douté.

Moi non plus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James O'Brian
Etudiant
avatar

Messages : 335
Date d'inscription : 29/07/2009
Age : 26
Habitation : Dublin

MessageSujet: Re: Histoires du temps passé   Mar 16 Nov - 19:28:37

"Comment tu...?"

Tout allait un peu trop vite pour l'ex-Poufsouffle. Mais après tout, c'était supposé être soirée décontractée, où chacun laissait ses neurone durement éprouvées se détendre au coin du feu.

"Laisse tomber."

De toute façon, s'il avait fallu tenir un compte de toutes les choses bizarres qui se déroulaient à Poudlard, la bibliothèque du château ne serait pas assez grande pour contenir l'ensemble des ouvrages ainsi rédigés et, même une tribu sur-entraînée de Serdaigle n'en viendrait pas à bout en un siècle d'existence. Ce qu'avait réalisé Eleanor lui échappait? la belle affaire! Il était vivant, en bonne santé et le moral sans une égratignure. De quoi pouvait-il bien se plaindre.
Bon. Ils étaient envahis de fées.
De l'avis de certaines filles, ces créatures étaient trop mignonnes ou, mieux, à croquer. De l'avis de son vieux manuel de SACM, c'était les créatures les plus stupides de la création. Avec tout le respect et l'admiration qu'il avait pour la gente féminine, il penchait plutôt du côté des bouquins. Il en avait étudié quelques unes, au cours de son cursus. Mais il n'en avait jamais vu autant à la fois. Comme si toutes les fées de Grande-Bretagne et d'Irlande étaient venues célébrer Guy Fawkes's Day dans la Forêt Interdite. James ignorait comment le matou avait bien pu les dénicher aussi facilement...

'L'instinct, sans doute.'

On ne faisait pas meilleur prédateur que les chats, pour peu qu'ils ne soient pas du genre pantoufle, à bailler au coin du feu et à attendre sagement l'heure du repas.
Bref. James ignorait comment le matou avait bien pu les dénicher aussi facilement mais il était littéralement assailli par ces petites choses ailés, papillonnant, tourbillonnant. L'étudiant en voyait de toutes les couleurs.
Il se recula prestement pour éviter un mini-cortège qui filait droit sur lui, perdant par là-même le contact avec la jeune fille de Serpentard.

'Et bouse!'

Ce chat était-il le fils spirituel de Trelawney, à deviner leurs mésaventures à l'avance.

- L'amour mis à l'épreuve vaut tous les sacrifices.
Ta dulcinée n'a que faire de pâles artifices.


"Eh! Oh, ça va, vous!"


'Merlin! Je suis en train de parler à un chat!'

Il lui vint tout juste à l'esprit qu'il n'avait pas encore cherché à démentir les paroles de l'animal. Erreur à corriger immédiatement:

"Et c'est pas ma dulcinée. C'est juste Moon."

Il avait comme un doute que ça puisse calmer les ambitions de leur entremetteur mais, au moins, les choses étaient mises à plat.

"Sauf ton respect, hein, Eleanor?"

Pas le moment de vexer, en prime, la jeune fille.
Les fées formaient à présent un nuage si dense qu'il ne distinguait rien d'autre que le scintillement de leurs ailes. Ses oreilles bourdonnaient de pépiements. Ce genre de truc risquait rapidement de devenir un enfer.
"Sorcier avisé garde baguette sous coudée." Ce vieux proverbe n'avait jamais eu autant de sens.
Sortant sa baguette de sa poche, James fit une première tentative:

"Expulso!"

Quelques unes des petites créatures semblèrent s'évanouir dans le lointain, bien vite remplacées par d'autres congénères.

"Hum... Eleanor? Tu es toujours là?"

L'idée l'effleura que Moon avait pu lui tendre un piège. Pourquoi? Boah... On racontait des trucs bizarres, sur cette fille. Depuis quand il s'intéressait à ce genre de ragots? Depuis qu'il se retrouvait dans une drôle de situation vraiment bizarre. Mais Eleanor? Complotant? Contre lui? Et avec un chat? N'importe quoi!

"Eh! Le chat! Ca va aller, là! Puisque je vous dis que c'est pas ma dulcinée. Ca devient un peu ridicule."

Il voyait surtout les journaux titrer, le lendemain matin:

Un étudiant, étouffé par des fées


Mouais. Ridicule au possible.
Nouvelle tentative:

"Vaderetro!"

Quelque part sur sa droite, un pouffement lui parvint. A n'en pas douter, s'amusait comme un fou. Quelqu'un avec des moustaches et des bottes.

__________________
Etudiant
18 ans
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleanor Moon
Préfète
avatar

Messages : 246
Date d'inscription : 01/09/2009
Age : 31

Who I am ?
Maison: Serpentard
Age: 18 ans
Links:

MessageSujet: Re: Histoires du temps passé   Sam 27 Nov - 14:45:59

Eleanor relâcha l'oxygène qui lui comprimait la cage thoracique. Les paupières closes, l'esprit embrouillé, elle se savait étendue sur une surface molle, tiède. Feutrée. Elle roula sur le côté. Quelque chose la chatouillait de l'intérieur. Comme si le sort reçu continuait de parcourir ses veines.

"Et c'est pas ma dulcinée. C'est juste Moon."

La voix d'O'Brian lui perça les tympans. Eleanor plaqua les mains sur ses oreilles tout en ouvrant les yeux. Le spectacle qui l'attendait la paralysa net. Une barrière noire barrait le bas de son horizon, un étrange arbre rouge vif poussait près de l'endroit où elle gisait... Et face à elle, un nuage de jeunes filles ailées gloussaient et voletaient autour d'une version d'O'Brian cent à mille fois plus grande que l'original.

Wow...

Elle tenta de se lever, mais le sol sous ses jambes était mou, elle peina à conserver un équilibre sûr et retomba sur les fesses. Ses mains écrasèrent quelque chose qui déclencha une vague douloureuse le long de sa colonne vertébrale.

Aïeuh !

Elle les retira, et bascula sur le ventre pour soulager la tension qui naissait dans ses épaules. Une sorte d'aile de libellule géante lui frôla la joue. Sa texture membraneuse filtrait des lueurs bleutées sombres au centre ou éclatantes sur les bords.

Des Ailes ?


"Sauf ton respect, hein, Eleanor?"

Eleanor redressa la tête.

- O'Brian ?

Le nuage de fée se densifiait autour du poufsouffle. Eleanor eut le temps de voir sa baguette fendre la nuée.

"Expulso!"

Le souffle magique souleva la serpentard et l'envoya heurter un mur noir loin derrière. Elle retomba au 'sol', légèrement sonnée. Sous elle, le 'sol' aussi tremblait. Il était temps de mettre les voiles.

Elle se releva, évitant la longue traîne formée par ses ailes. Sitôt qu'elle fut droite, ces dernières se redressèrent entre ses omoplates et s'étendirent de part et d'autre de son épine dorsale. Ce n'était pas la première fois qu'elle se trouvait métamorphosée en quelque chose qui puisse voler. Elle tenta de se remémorer comment actionner ses ailes. Elles frémirent. Puis battirent. De plus en plus vite. Sa robe ondula sous l'appel d'air. Puis ses pieds perdirent contact avec le 'sol'. Elle s'éleva de quelques mètres.

Loin devant, le nuage de fées se reformait. O'Brian levait à nouveau sa baguette.

Eleanor força la cadence. Etrangement, elle ne ressentait pas de fatigue en utilisant ses ailes. Elle se pencha de côté. Son corps fut propulsé loin du sol noir très vite. Trop. La jeune fille reprit son souffle. L'accélération lui bloquait la respiration.

"Hum... Eleanor? Tu es toujours là?"

- Je suis là ! James ! Par ici !

"Eh! Le chat! Ca va aller, là! Puisque je vous dis que c'est pas ma dulcinée. Ca devient un peu ridicule."

A qui le dis-tu ! songea Eleanor après s'être plaquée à nouveau les mains sur les oreilles pour couvrir la voix du poufsouffle.

Oh non, pas encore !


Eleanor tenta de virer de l'aile pour s'éloigner hors portée de baguette. Elle ne fut pas assez rapide.

"Vaderetro!"

Propulsée à pleine vitesse, elle fut écrasée contre la surface d'un énorme rocher et glissa jusqu'à ce qu'une saillie stoppe sa chute. Loin sur sa gauche, elle reconnut le chat botté qui mordillait son chapeau de feutre noir à en avaler la plume rouge ornant le bord arrière... Là où elle s'était réveillée fée. Elle crut discerner les yeux félins fixés sur l'endroit où elle se tenait. Il lui fit un clin d'œil puis partit d'un rire inextinguible.

Il se fout de moi, le sac à puces !

Eleanor ne savait si c'était dû à sa petite taille, ou a sa nouvelle condition de fée, mais il lui était difficile de réfléchir et préméditer un plan d'action. Ses émotions prirent le dessus. Elle tendit les mains devant elle. La colère faisait trembler ses doigts. Elle en avait assez, d'être le dindon de la farce. Comme s'il n'avait pas été suffisant qu'elle se pointe en robe de soirée dans le parc, que Loevi lui fasse faux bond, elle devait subir les facéties douteuses d'un chat dérangé et les sautes d'humeur d'un poufsouffle complètement submergé sous un amas de fées gloussant à qui mieux mieux...

La salve de magie féérique forma une énorme boule bleuté sur ses paumes et fondit sur l'animal hilare. Il bascula, roula, perdit chapeau et bottes... Pour se redresser à quatre pattes, le poils dressé sur l'échine.

- Oh, damoiselle en détresse
Révèlerait l'âme d'une Tigresse ?
Gare à trop de hardiesse,
Qu'elle ne t'attire la monnaie de ta pièce !


Oh, oh...

Le chat bondit sur le rocher. Eleanor poussa un cri et repoussa la paroi avec ses ailes. Elle bascula dans le vide, trop déboussolée pour actionner immédiatement ses ailes.

__________________
Serpentard
17 ans - 7ème année

Je suis,
Moi aussi,
Je n'en ai jamais douté.

Moi non plus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James O'Brian
Etudiant
avatar

Messages : 335
Date d'inscription : 29/07/2009
Age : 26
Habitation : Dublin

MessageSujet: Re: Histoires du temps passé   Sam 4 Déc - 20:35:39

'Merdeuh! Où est-ce qu'elle est?'

Chacun de ses sorts expulsait loin de lui une bonne quantité de fées, mais il semblait y avoir, à chaque fois, un bataillon d'autres créatures ailées prêtes à remplacer leurs consœurs. Autant dire qu'il n'était pas sorti de l'auberge. Mais, aucune des éclaircies de son champ de vision ne lui permit d'entre-apercevoir Eleanor. Ca serait balot si c'était elle qui se retrouvait étouffé par les fées. Un drôle d'épilogue pour cette fille bizarre à la réputation étrange.

Quelque chose lui chatouilla le coin de l'œil. Une lumière bleutée qui attira aussi sec son attention. Une petite fée en profita pour lui triturer les cheveux mais James n'y prêtait pas garde. A moins d'être en passe de devenir complètement fou (option qui n'était malheureusement pas à exclure puisque deux minutes plus tôt, il était en pleine conversation avec un chat adepte de la rime), c'était là un signe de la jeune Serpentard. Comment le savait-il? Un instinct presque infaillible mêlé à une vague connaissance du phénomène Moon. Y avait-il quelque chose d'inhabituel dans l'atmosphère qu'on pouvait parier à cinq contre un qu'elle y était pour quelque chose.

"Eleanor?"

Sa voix trahissait sa surprise, plus que de l'inquiétude, à présent.
Sans hésiter plus que ça, il se rua donc vers le "là", bousculant au passage toutes les fées de son entourage. Celle qui s'était prise pour sa coiffeuse attitrée resta accrochée à une mèche de ses cheveux. Grand bien lui fasse! Hors du cercle des créatures volantes, il y voyait déjà un peu plus clair. Et pourtant, tout était trouble.

'Qu'est-ce que...?'

Cette soirée le rendait fou.
Pendant un instant, il avait cru distinguer Eleanor mais c'était tout simplement... impossible. Et pour cause, ladite Eleanor mesurait moins trois pommes, avait des ailes et... enfin, bref, on s'abstiendrait des détails. Le temps que l'information arrive au cerveau, il était déjà trop tard: James était à son tour rentré dans la bataille.
Il voulut agripper le matou, qui lui fila entre les doigts en crachant. Presque. Enfin une attitude digne d'un chat.

- Et voilà que le damoiseau
Tout audace et courage
Chevalier en héritage
Vient au secours de...


"Vous, la ferme!"

Le félin en bottes le toisa d'un air méprisant, très nettement supérieur et hautain. Ca n'était décidément pas normal, cette attitude, pour un chat. IL s'en soucierait plus tard.

"Eleanor?"

'Tu deviens complètement barge, mon pauvre vieux. Hallucination et tout le tralala.'

Comment la Serpentard aurait-elle pu réduire autant en si peu de temps?
Il n'empêchait qu'il se retrouvait à la chercher, à quatre pattes dans l'herbe. Il n'osait pas utiliser de sortilège. La situation dégénérait suffisamment à son goût.
En tout cas, sa manœuvre avait réussi. Plus ou moins. La créature parlante était désormais plus intéressée par lui que par sa "dulcinée".

- Voyons ce que vous pouvez endurer
Pour prouver votre valeur
Aussi noble soit votre cœur,
Vous n'avez pas fini d'en baver.


James attendit.
Rien.
Quand, soudain, un poids lui tomba sur les épaules.
Il venait tout juste de repérer la petite silhouette d'Eleanor.

__________________
Etudiant
18 ans
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleanor Moon
Préfète
avatar

Messages : 246
Date d'inscription : 01/09/2009
Age : 31

Who I am ?
Maison: Serpentard
Age: 18 ans
Links:

MessageSujet: Re: Histoires du temps passé   Mar 14 Déc - 9:42:01

L'espace de quelques secondes, rien ne se produisit. Etendue sur le dos, encore sous le choc de l'attaque du chat botté, Eleanor restait figée. La tête légèrement relevée, ses yeux plongeaient dans ceux - bien plus grands - de James. Le Poufsouffle à quatre pattes dans l'herbe lui coulait un regard halluciné mêlé d'inquiétude sincère. Puis le temps reprit sa course. Le chat tomba sur ses épaules, toutes griffes dehors.

Une petite fée restée accrochée aux cheveux du jeune homme couina et s'envola dans un nuage de poussière brillante. La Serpentard sauta sur ses jambes. Le félin la toisait méchamment. Il allait bondir, elle le savait. Pas le temps de s'envoler... Il dressa une patte saturée de magie et l'abattit sur James. Puis il se laissa tomber au sol et cloua Eleanor contre une motte de terre.

- Je vous ai mal jugés,
Mais le mal est réparé...
chantonna-t-il.

La serpentard se piqua le bras sur la pointe d'une griffe de l'animal en se débattant. Au-dessus d'eux les fées se volatilisaient les unes après les autres... Et James rapetissait à son tour tandis qu'une paire d'ailes perçait le dos de sa veste.

- Vous étiez deux en une,
Vous serez une en deux,
Laquelle choisira votre protecteur,
Selon sa bonne ou sa mauvaise humeur ?


La pression qu'exerçait le chat sur leur corps se dissipa. Eleanor jura. Un autre juron lui répondit en écho. Elle tourna la tête de côté. Une seconde fée se tenait étendue près d'elle. En tout point similaire. Même robe bleu nuit, même visage, même expression. Mais ses cheveux étaient pâles, légèrement dorés, presque aussi lumineux que la lune elle-même.

- Moon ?
- Eleanor ?

Le chat partit d'un éclat de rire retentissant.

- Que serait un conte de fées sans fées et sans magie ?
Ni aucune sorte de péril pour votre vie ?
Amusez-vous, jeunes gens, jusqu'au bout de la nuit...


Il faucha Eleanor dans une patte, ramassa son chapeau et la jeta à l'intérieur avant de s'en coiffer la tête.

- Eleanor ! cria Moon.

Déjà le chat galopait hors de vue. Restée seule, Moon se releva et tourna sur elle-même. Un peu plus loin, James O'Brian se tenait assis, emmêlé dans ses ailes, vaguement appuyé contre le pied d'une touffe d'herbes.
L'Enfant de la Lune chassa ses longs cheveux clairs dans son dos et le rejoignit. Elle ne savait pourquoi ni comment, mais leur situation devenait critique. Qui savait ce qu'il leur faudrait inventer pour s'en sortir ?

- O'Brian ? Tout va bien, tu n'es pas blessé ?

Le Poufsouffle allait-il seulement la reconnaître ?
Ses grands yeux gris cillèrent sous l'effet du doute et ses ailes frémirent, libérant de la poussière argentée qui accrocha la lumière des rayons de la lune. Sans Eleanor, Moon se sentait moins réelle que jamais.



__________________
Serpentard
17 ans - 7ème année

Je suis,
Moi aussi,
Je n'en ai jamais douté.

Moi non plus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James O'Brian
Etudiant
avatar

Messages : 335
Date d'inscription : 29/07/2009
Age : 26
Habitation : Dublin

MessageSujet: Re: Histoires du temps passé   Lun 3 Jan - 19:41:48

"Oh, il en faut un plus pour m'abattre...", lança-t-il vaillamment.

Après tout, il était un O'Brian et portait haut la fierté irlandaise.
Enfin, jusqu'à ce qu'il prenne conscience de l'entierté de la situation.

[...]

1. il était devenu minuscule. Le genre de minuscule que le premier imbécile venu pouvait écraser sous son pied.
2. il lui avait poussé une paire d'ailes. Ce qui n'était pas exactement pour flatter sa virilité. Eh quoi? On disait une fée. Il était peut-être le seul fée masculin de toute la galaxie et, être un précurseur, dans ce domaine, n'était pas exactement pour lui plaire.
3. malgré le "jamais deux sans trois", il préférait ignorer la troisième catastrophe si troisième il y avait. Il en prendrait connaissance plus tard. Quand il se réveillait de ce mauvais rêve, par exemple.

La tête lui tournait un peu sous le coup du choc et des changements biologiques. Il ne cilla même pas quand Eleanor s'approcha de lui.

"Et toi? Tout va bien? Je me..."

Il s'était fait du souci, vaguement. Mais puisque cela n'avait pas lieu d'être, il allait s'abstenir de lui en faire part. Dans le cas présent, ça ne leur serait pas d'une utilité folle alors autant laisser cela de côté.

"Tu as l'air un peu... sonnée.", conclut-il, tandis qu'il prenait conscience que "sonnée" n'était pas le terme adéquat. Différente. Moon avait l'air différente, sans que James put dire exactement en quoi. Refoulant cette impression de bizarrerie, le jeune homme essaya de parer au plus pressé. A savoir: comment se sortir de ce pétrin.

Il était un peu occupé lorsque le félin en bottes avait lâché ces dernières tirades aussi flottait-il dans un flou relatif sur la poursuite des évènements. Une chose était néanmoins sûre et à la base de leur enseignement à l'école Poudlard: pour renverser une situation, mieux valait avoir toutes les cartes en main. Et l'arcane maîtresse de ce jeu étrange était doté d'une peluche rousse et de bottes à boucles.

"Tu sais où il est parti?"

Sa voix ne lui plaisait pas des masses. Elle lui semblait être devenu plus aiguë avec la transformation.

'De mieux en mieux.'

Il expliqua à mi-voix son plan à sa compagne d'infortune. Trouver le chat et le forcer, par un moyen ou un autre, à remettre la situation en bon ordre. Sur les indications rapides de la Serpentard, ils décidèrent d'un commun accord de suivre la direction dans laquelle elle l'avait vu disparaître. Une fois retrouvé... ils verraient bien.

Maintenant: y aller.
A l'évidence, la marche à pied serait non seulement une épreuve mais aussi source de danger incroyable (c'était dingue comme le monde pouvait paraître hostile quand on était minuscule). Fort heureusement, leur nouvelle nature avait paré à ce léger défaut. Des ailes en parfait état de marche. On ne leur avait jamais enseigné comment agir dans un tel cas de figure mais ça ne devait pas être bien plus compliqué que le vol sur un balai. Restait à trouver comment actionner ces foutues ailes. Remonter le long des muscles de son dos et les crisper, jusqu'à sentir ceux qui faisaient tressaillir ses nouvelles extensions. Puis laisser faire l'instinct.
En moins de temps qu'il ne l'aurait cru possible, ils se retrouvèrent tous les deux dans les airs, à virevolter au milieu de leurs congénères d'un soir. Le nuage de fées n'en devint pas moins dense. Aussi, James leur fraya-t-il un passage à grand coup d'invectives. Les moulinets sauvages des bras, ça marchait aussi.

Leur horizon s'éclaircit et ils purent enfin avoir un aperçu du parc. La boule de poils s'éloignait nonchalamment., désormais sûr d'être hors de portée.
Sans se concerter, ils foncèrent droit sur lui.

__________________
Etudiant
18 ans
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Histoires du temps passé   

Revenir en haut Aller en bas
 
Histoires du temps passé
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» HAITIENS, SPÉCIALEMENT LES CAPOIS: QUE SONT DEVENUES LES FLEURS DU TEMPS PASSÉ?
» Mezanmi gade komedyen, que sont devenues les fleurs du temps passé?
» Estimé,Magloire Que sont devenues les fleurs du temps passé?
» Il y a un temps pour tout [Pomona]
» [Terminé] Le passé ressurgit, certaines histoires refont surface et un lien se rompt (Pv/ Carter)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Back to Hogwarts :: 

A l'ombre du château ~ outside

 :: Parc du château :: Cour intérieure
-
Sauter vers: