Back to Hogwarts

Jeu de rôle basé sur les règles inventées par J.K. Rowling dans l'univers de Harry Potter.


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Russie] - Altain-ula

Aller en bas 
AuteurMessage
Eleanor Moon
Préfète
avatar

Messages : 246
Date d'inscription : 01/09/2009
Age : 31

Who I am ?
Maison: Serpentard
Age: 18 ans
Links:

MessageSujet: [Russie] - Altain-ula   Jeu 23 Déc - 13:05:43

26 Juin 2010

Altain-ula - Les montagnes d'or


Yu émergea d'un sommeil léger au son cristallin de la fonte des glaces. Depuis qu'elle avait élu domicile dans une obscure caverne de monts ignorés des hommes et des sorciers, les stalactites réduisaient à vue d'œil. Sa magie lui permettait de chauffer l'endroit où elle dormait, de se dissimuler aux perceptions des créatures sauvages, de subsister à plus de 3000 mètres d'altitude à tous points de vue.

Son dernier contact avec un autre humain remontait à plus de 8 jours. Un sort d'oubli et ce dernier avait eu tôt fait de l'évincer de sa mémoire troublée.

Les jours et les nuits passaient mais ne se ressemblaient pas. Livrée à elle-même, Yu errait longuement dans les massifs rocheux, glacés, au bord des cours d'eau. Chaque trace fraîche était attentivement surveillée. Qui savait si Maximilien serait capable de la retrouver ? Dans le doute, mieux valait rester prudente. La contemplation des paysages majestueux absorbait Eleanor ; leur beauté apaisait son esprit torturé. Quand la nuit tombait, Moon étudiait les étoiles. Il y en avait tant, et tant visibles à l'œil nu, que l'Enfant de la Lune n'aurait pu rêver mieux pour s'en approcher par le simple regard. La fin de ses observations nocturnes s'accompagnait généralement d'un temps passé à graver le ciel sous les voûtes de son abri. Parfois elle poussait l'expérience en reproduisant la Voie Lactée dans la roche. Les lueurs minérales rehaussées d'or et d'argent lui fournissaient une lumière tamisée plus apaisante encore.

Yu se savait au bon endroit. A sa place ici. Seule, et pourtant accompagnée, elle se sentait dans son élément. Une meute de loup-garous vivait dans la vallée la plus proche, coupant court à toute tentative sorcière et moldue d'atteindre le lieu de sa retraite. Traverser leur territoire n'avait pas été sans risque. Mais le jeu en avait valu la chandelle. La jeune femme avait passé deux nuits à tromper leurs sens sur-développés - c'est à dire à marcher dans l'eau des rivières sur lit rocheux - pour qu'ils ne la détectent pas. Si tel avait été le cas, ils ne l'avaient pas montré. De même, nul ne l'avait poursuivie.

L'eau douce ne manquait pas. Pour la nourriture, Yu pêchait dans un lac à quelques kilomètres et cueillait ce qu'il lui fallait. La métamorphose et les sortilèges faisaient le reste. Souvent elle se remerciait d'avoir lu tant et tant dans les livres, et plus encore d'avoir mémorisé le tout. Si elle pensait parfois à ces diplômes qu'elle n'obtiendrait jamais, au moins se sentait-elle apte à survivre, voir à vivre, par elle-même grâce à ces formations autodidactes parallèles et scolaires.

Cependant une ombre demeurait. Une inquiétude. Difficile à cacher.
Loevi.
Yu avait beau s'interdire de penser à sa cousine, Loevi occupait tous ses esprits confondus ; Moon et Eleanor appréhendaient beaucoup de l'état dans lequel leur disparition avait dû plonger la Poufsouffle. Elles ne pouvaient que souhaiter fortement qu'Eleen Midlight avait eu tort en prétendant que leur cousine devait se sentir extrêmement mal suite à leur dernière conversation dont l'issue s'était révélée désastreuse. Mais quoi qu'il se passe à l'école, avec leur cousine, il n'était rien qui pouvait être fait pour changer la donne. Eleanor Moon était morte. Et devait le rester.

Yu quitta sa couche confortable. Lit de pierre transformé en duvet chaud et moelleux. Un petit bassin d'eau vive lui servit une boisson pure, douce et glacée. Elle enfila des bottes fourrées sur un pantalon de velours noir et un manteau épais par-dessus un pull en laine.
Malgré l'été, en cette altitude les températures restaient basses en raison des glaciers. La chaîne de montagnes environnante donnait sur la Chine, la Mongolie et le Kazakhstan. Moyennant des heures de marches, certaines vallées accessibles conduisaient aux campements nomades, quelques cultures locales, et les meutes de Loup-garous. Ces derniers étaient - à leur insu - à l'origine de la venue de Yu en ces contrées. Là où pullulaient les hybrides et créatures qui rebutaient les communautés sorcières, il y avait peu de chance qu'on envoie des personnes pour l'y chercher. Monstre parmi les monstres, elle s'y sentait plus en sécurité que dans n'importe quel autre endroit soumis aux sortilèges de protection les plus puissants. Ses cheveux blancs étaient redevenus longs en une nuit. La température avoisinait zéro degré celsius ; le climat devait y être pour quelque chose dans la dissipation du sortilège d'apparence. Yu ne l'avait pas réactivé. A présent personne n'était plus en possibilité de l'identifier. Et certainement pas avec ces cheveux blancs argents. Elle les tressa d'une main, les noua de l'autre avec un lacet, rajusta ses vêtements.

Le soleil se levait à peine. Les monts en barraient les rayons, le ciel violacé gagnerait âprement son azur. Yu ensorcela ses bottes pour marcher sur la neige sans laisser d'empreintes. Elle activa les runes de dissimulation pour barrer l'entrée de son abri. La caverne se fondit dans la grisaille des parois rocheuses, comme devenue pleine. Sa promenade quotidienne pouvait commencer.


*

Sur les flancs ouest des monts, Yu avait observé la pousse de végétaux aux propriétés curatives étonnantes. Des plantes sub-alpines, comme se plaisaient à les nommer des scientifiques moldus. Le genre de spécimens qui ressemblait en modèle réduit à des pousses pré-existantes dans la nature des vallées situées en basses altitudes. Pour en avoir déjà cueilli et goûté, Moon avait reconnu dans les fibres végétales et au creux de sa nature profonde des inclinaisons communes à l'influence magique que la lune exerçait sur elles dans son cycle infini. Croissance et propriétés étaient intimement liées à l'astre. Tout comme les étranges lois qui régissaient les fluctuations magiques de la jeune sorcière : pleine puissance lorsque la lune était ronde, faiblesse extrême quand l'astre disparaissait dans l'ombre. Sauf pour une espèce de fleur dont elle n'avait jamais entendu parlé. Par jeu, l'ex-serpentard l'avait nommée Fleur de Yu. Une plante dont les fleurs s'ouvraient la nuit venue, et qui croissait en même temps que la lune. Mais une fois cette dernière devenue ronde, au moment exact de sa floraison, elle perdait tous ses pouvoirs et déclinait ensuite. Il fallait donc la prélever lorsqu'elle formait ses boutons de fleurs. Car ouverte, ses propriétés curatives s'évaporaient comme neige au soleil.

Yu avait donc décidé de se constituer une collection pour étudier ces plantes. Parfois elle en incorporait dans des potions destinées à la préserver des maladies.

En ce matin du 25 juin, elle découvrit une espèce pourtant différente, sur le flanc Ouest. Également soumis à la Lune, elle n'avait pourtant rien à voir avec de banales plantes... Et tout à voir avec des hommes et des loups.
Yu se laissa choir à l'abri de rochers disloqués parmi la verdure rare.
Les meutes qu'elle avait déjà eu l'occasion de croiser de loin ne s'aventuraient pas ici. Elle n'en reconnaissait aucun membre parmi les 14 individus qui allaient et venaient en piétinant le sol verdoyant. D'après ses observations, elle conclut à l'arrivée d'une nouvelle meute. Ses anciens cours d'histoire de la magie lui avaient appris que tous clans rivaux parcourant les territoires des autres cherchaient bien souvent la confrontation plus que la cohabitation. Il allait y avoir des luttes très bientôt, Yu le subodorait déjà.

Une bourrasque de vent balaya l'herbe rase. La jeune femme dressa une ère de silence et d'ombre autour d'elle puis transplana directement dans son abri avant que son odeur ne renseigne les intrus sur sa position.

Ses cours d'histoire lui donnèrent malheureusement raison. La nuit tomba. Les hommes-loups opposèrent leur meute à celle des autres. Des hurlements mi-humains, mi-bêtes, retentirent longuement avant que l'aube ne se lève à nouveau en Altain-ula.

*

__________________
Serpentard
17 ans - 7ème année

Je suis,
Moi aussi,
Je n'en ai jamais douté.

Moi non plus...


Dernière édition par Eleanor Moon le Mar 28 Déc - 13:58:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleanor Moon
Préfète
avatar

Messages : 246
Date d'inscription : 01/09/2009
Age : 31

Who I am ?
Maison: Serpentard
Age: 18 ans
Links:

MessageSujet: Re: [Russie] - Altain-ula   Sam 25 Déc - 19:38:26

27 Juin 2010

Altain-ula - Sang et Crocs

Une autre nuit s'écoulait depuis qu'avait eu lieu le massacre entre les meutes de loup-garou à flanc de mont jusque dans la vallée. Si la caverne où Yu avait élu domicile était trop éloignée des lieux sinistrés, la jeune femme n'avait en rien pu être épargnée par les horribles bruits et les râles d'agonie. Qu'aurait fait le Pr Willem Wyndham à sa place ? Sa condition de soigneur de créatures magiques l'aurait poussé au-devant les rescapés, certainement. Mais l'ex-serpentard ne pouvait s'y résoudre.

Se montrer serait s'exposer aux bêtes sauvages délivrées par l'actuelle pleine lune qui décroissait à peine. Attendre en revanche, revenait à laisser mourir les vaincus... Se montrer équivalait à réduire sa couverture à néant et mettre sa vie en péril. Attendre passait pour non assistance à personne blessée et donc, une sorte de meurtre.

"Je ne suis pas une meurtrière, Max..." avait-elle annoncé à l'auror qui voulait la tuer.

A quoi bon prétendre cette assertion si deux semaines plus tard, elle se retranchait dans l'hypocrisie ?
Elle fit les cent pas dans sa caverne. La nuit s'acheva sur une décision qu'elle savait tôt ou tard vouée à être regrettée. Mais elle abonda en ce sens. Car au terme du quatre-vingt-dixième pas, la voix de Loevi s'était mêlées à celle d'Eleanor pour les convaincre d'intervenir. Si Loevi était de nature à aider les autres, si la Poufsouffle avait tendance à penser que n'importe quelle vie était précieuse, Yu était toute prête à l'accepter. Car autrement, cela signifiait que sa propre existence n'avait aucune valeur, pour personne. Et cela rendrait absurde son propre désir de survivre, ses décisions passées, sa seule présence dans ces montagnes plutôt que dans un cimetière.

Yu attendit que se lève le soleil et que la lune soit éclipsée par l'astre brûlant. Alors elle suivit la piste empruntée l'avant-veille et rejoignit ce qu'elle subodorait être le 'champ de bataille'.
Elle y décela des mottes de terre labourées par de violents coups de griffes, des touffes d'herbes poissées de sang, des reste de glace rougie, des plaques de poils arrachés... Pas une seule dépouille, pas un blessé visible. Elle poussa son incursion en marchant une heure durant en direction d'une petite vallée. Arrivée à mi-chemin, elle vit une grande colonne de fumée noire s'élever vers les nuages. Déjà on brûlait les corps. L'odeur de chairs calcinée la prit à la gorge.

Elle ôta ses gants, croisa et décroisa les doigts selon d'étranges combinaisons. Une pour effacer ses empreintes de pas au fur et à mesure de son incursion vers la vallée, une autre pour effacer son odeur, une troisième pour rester silencieuse, une dernière pour dissimuler son ombre.

Quatre hommes débraillés s'occupaient du feu. Yu les détailla. Il s'agissait de la meute croisée à son arrivée dans la région. Le bûcher devait donc se charger des envahisseurs vaincus.

"Au moins je n'aurai pas à m'en mêler davantage" songea-t-elle, prête à faire demi-tour.

Soudain un cinquième homme transplana à côté de la funèbre flambée. A en juger par son état épuisé, ses épaules basses mais très musclées, et le nombre de cicatrices visibles sur son visage, il s'agissait d'un loup-garou sorcier originaire des steppes. Son teint hâlé semblait avoir pâli brutalement. Son regard noir perçant luisait la sauvagerie qui le ravageait de l'intérieur.

"Lothar !" s'écria l'un des quatre en venant lui faire une accolade amicale.

Le reste de ses paroles était inaudible pour Yu. Mais elle savait reconnaître des mots empreints de soulagement quand elle en entendait. Et d'inquiétude. L'ex-serpentard reconnu dans le flot de syllabes des consonances russes. Elle se lança un sortilège pour traduire ce qui était en train de se dire.

"Asgard reste introuvable. On a fouillé les monts, et deux autres vallées, pas de trace de lui..." racontait le dénommé Lothar.

"Il s'est bien battu. Mais le chef de cette chienne de meute l'a entraîné plus haut, on les a perdu de vue..."

"Rassemblez ceux qui peuvent marcher, on y retourne." Ordonna Lothar aux quatre autres.

Yu se replia vers le col en louvoyant parmi les rochers pour ne pas se faire repérer. Probablement deux loup-garous rôdaient dans les montagnes. Cela ne lui disait rien qui vaille. Elle rentra directement dans sa caverne. Si la meute victorieuse devait passer l'endroit au peigne fin, mieux valait qu'elle reste cachée.

Le reste de la journée s'écoula paisiblement. Pourtant Yu demeurait très nerveuse. Ses maigres réserves de nourriture allaient manquer bientôt. D'ordinaire, elle s'approvisionnait au quotidien. Toute denrée disponible étant périssable, elle ne ramassait que le strict nécessaire. Elle se résolue donc à attendre la nuit tombée pour se mettre en quête d'aliments de première nécessité.

Racines et plantes terrestres comestibles poussaient à foison en bordure de lac, au terme d'une rivière où elle aimait aller pêcher. Elle estima à 5h le temps qu'elle mettrait pour faire l'aller retour et se prépara. Une fois le crépuscule réduit à l'état de volutes cramoisies, Yu sortit de sa caverne. Elle avait opté pour griser son manteau et métamorphoser son pantalon en tunique. Sa silhouette ainsi rendue floue et erratique attirerait moins les regards. Elle rabattit une profonde capuche sur son front puis entama sa longue marche. Sur ses gardes.

*

Le lac était en vue. Il faisait moins froid ici. Yu huma l'air. L'odeur des pousses végétales et d'humus emplit ses poumons brûlants. La marche lui donnait vite chaud. Les efforts à fournir pour grimper ou descendre les pentes se révélait intense. Parfois, Yu regrettait de ne pas avoir emporté de balais. En revanche, plus le temps passait, plus elle gagnait en endurance.
Elle entama sa cueillette. D'abord les racines. D'un sort appliqué par des mains expertes, elle creusa la terre aux endroits où elle savait trouver ce qu'elle cherchait. Une fois les tiges tordues amassées et réduites pour tenir au fond d'une bourse en cuir, elle s'attaqua aux pousses. Feuilles grasses, rejets serpentesques, fleurs odorantes et granules collantes et sucrées... subirent le même sort dans une pochette pendue à sa taille.
Restait à prélever quelques algues sur les berges du lac.

Cela faisait presque trois heures qu'elle évoluait hors de sa caverne. Elle sentait l'urgence de rentrer prendre le pas sur sa concentration et son calme. Elle suivit la rive du lac. Pas une plante aquatique visible. Yu s'alarma. Ce n'était pas normal. On eut dit que le bord immergé avait été comme raclé ou...

- Rrrrrrrestez où vous êtes.

Yu se figea. La voix basse, sombre, l'avait comme immobilisée nette. Elle ne parvenait pas à sentir de présence vivante. Pas un animal de faisait de bruit alentour. Pas un volatile nocturne ne pépiait. Elle comprit pourquoi.
Un bruit d'herbe écrasée lui parvint. Trop tard, une masse de muscle, d'os et de vêtements humides s'abattit sur elle. Yu pivota sur une jambe et roula sur une épaule. Le poids de l'inconnu bascula par-dessus sa hanche pour s'écraser dans la vase au bord de l'eau. Déjà la jeune femme se relevait et voltait. Sa cape glissa sur ses épaules, ses longues cheveux croulèrent en masse dans son dos et sur sa poitrine. La lune ovale se joua aussitôt de leur blancheur. Il était trop tard pour les cacher. Trop tard pour fuir également. Son attaquant se redressait, près à lui bondir à nouveau dessus...

Moon plissa les yeux. Ses iris luminescentes percèrent l'ennemi de part en part.

- Recommencez et vous ne serez plus de ce monde pour le regretter, menaça-t-elle sourdement.

Elle leva les mains à hauteur de taille, déjà prête à dresser un bouclier ou envoyer un sort d'attaque. Mais son opposant ne bougeait pas. Il la considérait en silence. Sa silhouette peinte par les rayons de lune dessinait une aura déjà moins sauvage, et des déchirures évidentes dans sa mise disloquée. L'une de ses épaules présentait une orientation inquiétante vis à vis de sa jumelle. Quant à son visage, il était tuméfié au possible.

- Qui êtes-vous ?
demanda-t-il alors, lasse.

Moon baissa les bras. Il s'effondra peu après, inconscient.

- Que faisons-nous ? murmura Eleanor.
Moon pencha la tête de côté.
- Très bien, je te laisse t'en charger, conclut Eleanor.

Moon rejoignit le loup-garou. Elle retourna son corps sur le dos, le détailla des pieds à la tête. Il devait mesurer le mètre quatre-vingt au moins, et sa musculature était très développée comparée à la jeunesse de ses traits. Trop pour être naturelle. Elle souleva une de ses paupières de l'index. La pupille noire se dilata à peine. Il possédait une tignasse épaisse de cheveux blonds coupés courts en mèches inégales. Pas de graves blessure sur le cuir chevelu, mais une bosse de la taille d'un œuf de pigeon ornait son large front. Comme le soupçonnait Moon, son épaule droite était démise. C'est en la remettant en place qu'elle attaqua le dur labeur de soin sur sa personne. Elle s'assura qu'il puisse être transporté sans risque suite aux premiers secours dispensés. Alors elle invoqua le sortilège de lévitation. Plus de six heures s'écoulèrent avant qu'elle ne regagne sa caverne. En six heures, elles eut le temps d'arriver à la conclusion qu'elle venait de se mettre dans un pétrin autrement plus dangereux et pénible encore...

*



__________________
Serpentard
17 ans - 7ème année

Je suis,
Moi aussi,
Je n'en ai jamais douté.

Moi non plus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleanor Moon
Préfète
avatar

Messages : 246
Date d'inscription : 01/09/2009
Age : 31

Who I am ?
Maison: Serpentard
Age: 18 ans
Links:

MessageSujet: Re: [Russie] - Altain-ula   Mar 28 Déc - 12:34:11

28 Juin 2010

Altain-ula - Réaction en chaîne

Yu n'avait encore jamais rencontré de loup-garous en chair et en os. Bien sûr, elle en connaissait les principales caractéristiques : deviennent hargneux et poilus à la pleine lune, et carpettes le lendemain matin. Depuis qu'elle avait eu le malheur de faire acte d'humanité, et d'en ramener un dans sa caverne pour le soigner, Moon avait gravé en leur esprit multiple une autre particularité.

Humeur sauvage et animale proportionnelle à l'activité lunaire, je sens qu'on va bien s'entendre...


Il semblait en effet que de la même manière que la lune influait sur la magie et l'état physique de Moon, elle contrôlait la présence plus ou moins intense du loup à l'intérieur des lycanthropes.

La pleine lune a eu lieu il y a à peine 2 nuits, on est pas dans la merde ! avait rouspété Moon à Eleanor tout en assommant pour la seconde fois leur nouvel ami.

Tu es sûre que tu le soignes là ? Tu n'as pas peur d'aggraver son état ?
s'était inquiétée Eleanor.

Leur 'nouveau colocataire' gisait inconscient aux pieds de la jeune fille. Que l'une ou l'autre de ses personnalités se passent le relais pour l'observer échappait donc à sa connaissance.
Moon haussa les épaules. Eleanor soupira et s'éclipsa. L'Enfant de la Lune passa une main sur son visage, de guerre lasse, puis ignora le désordre créé par la fureur de son patient. Elle le souleva en un tour de main magique et le déposa sur un lit de fortune, au fond de la caverne. Physiquement, il allait bien. Son organisme de lycanthrope y était pour beaucoup dans sa guérison éclaire. Seulement en contrepartie, son corps humain payait le prix par une grande fatigue et le laissait faible, vulnérable aux humeurs sauvages de sa part animale.

Moon invoqua un sort pour l'immobiliser puis s'éloigna. Elle passa en revue toutes les plantes et racines qu'elle avait déjà collectées. Si elle voulait se débarrasser au plus vite de son 'nouvel ami', elle devait trouver un moyen pour le remettre sur pied rapidement. Elle dénicha dans une petite pochette en cuir quelques boutons de fleurs cueillis à l'aube voilà plusieurs jours. Des boutons de fleur de Yu. Ils poussaient au début de la croissance de la lune et fleurissaient à la pleine lune. Ces boutons avaient la particularité de régénérer l'énergie d'un individu. Mais pour cela, il fallait les ramasser avant que la lune n'en caresse les pétales naissants. Ou bien l'astre dissipait leurs propriétés curatives une fois pleine. Moon calcula qu'elle pouvait réaliser trois décoctions avec ces fleurs. Il en faudrait plus du double pour remettre le loupiot qui ronflait au fond de sa caverne.

- Ce ne sera pas encore cette nuit qu'on pourra dormir, grommela-t-elle.

L'inconnu dormit une bonne partie de la journée. Par mesure de précaution, Moon le rassomma avant de quitter les lieux. Elle n'emportait que deux pochettes en cuire et sa cape grise.

*

La collecte de fleur fut assez facile. La lune décroissait. Les fleurs de Yu avaient donc formé des capsules de graines. Pas de boutons à l'horizon. Cependant Eleanor connaissait des techniques de botanique pour les faire germer et pousser de façon accélérées. En y mêlant la magie de la lune que Moon dégageait, elles espéraient pouvoir recréer des boutons en moins de vingt-quatre heures. Ce qu'elles n'avaient pas prévu, c'était de croiser âme qui vive à leur retour.

Moon contournait un amas de rocher quand des ombres l'enveloppèrent. Elle avait encore une bonne heure de marche devant elle mais avait estimé qu'arrivée là où elle était, il n'y aurait personne. Certainement pas de nuit, à cette altitude. Grave erreur. Ils étaient deux. Le premier lui barra la route. Deux mètres de haut, une carrure impressionnante - à croire qu'ils étaient tous taillés sur le même modèle dans la région - un visage taillé à la serpe, des yeux sombres saturés d'agressivité. L'autre devait ressembler sur bien des points au premier. Les bras qui ceinturèrent Moon lui broyaient la poitrine et pouvaient remonter à sa gorge sans forcer. Son premier réflexe fut d'invoquer un sortilège pour brûler les bras de son assaillant. Mais Eleanor la convainquit de ne rien faire et d'attendre. L'Enfant de la Lune écouta son conseil.

- Ne fais pas un geste, ou je te brise les vertèbres les unes après les autres, gronda une voix hargneuse au-dessus de sa tête.

- Grim, calme-toi...

Moon porta son attention sur celui qui lui faisait face. Elle l'avait déjà vu avant. Toutes ces cicatrices sur sa face aguerrie... Il se nommait Lothar. Son sens d'observation et sa vision nocturne perçante la conforta dans l'idée qu'Eleanor avait raison. Se battre serait de la folie. Mieux valait attendre qu'on la relâche avant de tenter quoi que ce soit.

- Que me voulez-vous ? demanda Moon de sa voix glaciale.

- Tu n'es pas en position de nous interroger, jeune fille, grogna son assaillant, Lothar !

- Il dit vrai. Je ne sais pas pourquoi tu es là, mais tu foules le sol de notre meute. Ceci est notre territoire. D'où viens-tu et que fais-tu là ?


Moon crispa les mâchoires. Lothar s'approcha davantage. Il se pencha au-dessus d'elle et fouilla ses poches.

- Tu ne veux pas répondre ? Et ça ? Qu'est-ce que c'est ?

Il vida les graines de Yu par terre.

Garde ton calme, Moon...

Difficile à faire, Eleanor. Surtout quand on sait le mal qu'on a eu à se décider de les aider Rolling Eyes


- Nous recherchons deux amis à nous, peut-être que tu les as croisés ? L'un s'appelle Asgard, et l'autre lui cherchait des puces. Ils sont 'partis' dans la même direction. La piste s'arrête ici. Toujours pas décidée à parler ?

- Non.

Un bref silence s'instaura.

- Non ? ricana Grim, en voilà encore une qui ne sait pas à qui elle s'adresse, Lothar. On devrait peut-être lui éclaircir les idées ?

Moon sentit la pression augmenter dans sa poitrine à lui faire mal. Cela ne lui arracha qu'un bref sourire.

- Oh, je crois que c'est vous, qui ne savez pas à qui vous parlez. JE vais vous éclairer un peu si vous me le permettez.

Sa voix restait anormalement basse, polaire.
Lothar n'eut pas le temps de s'esclaffer. Les yeux de leur proie se mirent à luire comme deux fragments de lune. Lui et son compagnon sentirent leurs tripes se nouer dans leur ventre tandis qu'une sensation incontrôlable ravivait la sauvagerie des bêtes qu'ils abritaient. Grim desserra sa prise, Moon s'élança loin de lui puis leur fit face. Déstabilisés, ils ne bougeaient pas. La magie de Moon leur courait sur la peau, hérissant leurs poils et les dissuadant de l'approcher. Au-dessus de leur têtes, les rayons de lune n'arrangeaient rien à leur malaise. Elle avait même tendance à l'amplifier.

- Accio Fleur de Yu, murmura Moon dont la capuche presque entièrement démise libérait des mèches de cheveux anormalement pâles dansant autour de son visage de façon presque féérique.

Alors Lothar vit flotter devant lui ce qui avait été des graines... Et qui formait maintenant des poignées de fleurs en boutons. Il ne put qu'observer l'étrangère les empocher à nouveau, impuissant. Toute force physique l'abandonnait. De même, le loup qui l'habitait refusait de s'approcher de leur opposante. Lothar le sentait s'incliner. Grim devait éprouver la même chose car il baissa les bras. La jeune femme aux yeux gris argents leur fit un clin d'œil ironique. Elle se détourna d'eux. Sa cape terne ondula sous la longue chevelure blanche, puis un éclair aveuglant éclipsa sa silhouette. Quand Lothar et Grim furent à nouveau aptes à utiliser leurs sens, elle avait disparu.

*

Elle réapparut au bord du lac où elle avait trouvé son protégé la veille. Il était aussi calme qu'une surface d'huile. La lune décroissante se reflétait parfaitement dessus. Charmant décors. Mais quand on songeait à ceux qui revendiquaient ces lieux, les eaux noires grisées par l'astre devenaient sinistres.

Moon se baissa vers la berge. Sa magie courait toujours sur sa peau. Elle formait des petits symboles inconnus qui dansaient sur son épiderme comme des insectes vivants. C'était la première fois qu'elle y faisait appel sous cette forme et ne savait trop comment l'annuler. Mais si elle s'amusait à revenir dans cette état dans sa caverne, son invité serait le premier à hurler. Visiblement les lycanthropes avaient une horreur viscérale de ses pouvoirs lunaires.

Sa main plongea sous la surface. Quelques symboles furent immergés. Des rides blanches se formèrent autour de son poignet. Mais sa magie ne se dissipait pas.

- Nous sommes encore sous le choc de l'attaque, déclara Eleanor, nous restons sur la défensive. Peut-être quand nous serons plus calme, peut-être la magie refluera.


- Alors attendons un peu.

- Grrrrrrrrrr... Rrrrrrrrestez où vous êtes. Qui êtes-vous ?

Moon serra les poings.

- Asgard je présume ? railla-t-elle en faisant volte-face.

Le jeune homme qui se dressa à deux pas de là la dépassait d'une tête. Un lycanthrope de son âge ? C'était étonnant.

- Cessez cette magie, vous faites peur à mon loup ! ordonna-t-il sèchement, esquissant un pas agressif vers elle.

- Ne m'approchez pas, vous allez empirer les choses.

Mais il ne l'écouta pas et se jeta sur elle.

Et c'est reparti eut-elle le temps de penser avant l'impact.

*

__________________
Serpentard
17 ans - 7ème année

Je suis,
Moi aussi,
Je n'en ai jamais douté.

Moi non plus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleanor Moon
Préfète
avatar

Messages : 246
Date d'inscription : 01/09/2009
Age : 31

Who I am ?
Maison: Serpentard
Age: 18 ans
Links:

MessageSujet: Re: [Russie] - Altain-ula   Mer 5 Jan - 18:36:35

29 Juin 2010

Altain-ula - Clair de Lune

Eleanor Moon se redressa de toute sa hauteur. L'eau clapotait autour des pans de sa tunique. Sa cape avait depuis longtemps glissé de ses épaules. Des mèches blanc argent coulaient sur ses joues pâles des sillons spectraux. Trempée de la tête aux pieds, elle vérifia l'intégrité de sa récolte de fleurs de Yu. Les boutons fermes bruissèrent dans l'enveloppe de cuir. A point pour ses décoctions curatives. Si on lui laissait le loisir d'en faire. Elle laissa son regard gris luminescent glisser vers la berge. Une forme humaine ramassée sur elle-même s'y tenait.

Asgard.

Le lycanthrope égaré, d'après ses semblables croisés une heure plus tôt.

Asgard n'avait pas apprécié le contact avec la magie de Moon. Et semblait toujours en souffrir si l'on jugeait de sa répugnance à approcher à nouveau la jeune femme.

Eleanor Moon leva une main à hauteur de visage. Activés par la lune, les symboles magiques qu'elle avait accidentellement invoqués couraient encore sur sa peau. Elle craignait presque de vérifier si leur présence se limitait à ses mains, ou s'ils couvraient une surface plus étendue. Mais pour l'heure, elle n'allait pas s'en plaindre. Ils constituaient son unique défense face aux lycanthropes. Bien qu'elle ignore pourquoi ou comment.

Allons-nous-en... souffla Moon
Je crois que nous l'avons blessé.
Il nous a attaqué.
Peu importe. Ramenons-le.
Un de plus, un de moins, quelle importance, hein ?
On effacera leur mémoire avant de les ramener chez les leurs.
Soit.


Moon rompit leur immobilisme. Elle esquissa un pas vers la berge. Asgard se tenait à quatre pattes, sa respiration rauque témoignait du choc causé par sa propre attaque. Les rides formées à la surface du lac léchèrent la berge et le firent tressaillir.

- Mais qu'êtes-vous donc ? Quel genrrrrre de crrrrréaturrrrre ? Ne m'apprrrrrochez pas !

Eleanor Moon écarta cette forme de peur et de rejet d'un haussement d'épaules. Elle claqua des doigts une fois le pied posé sur la terre ferme. L'eau tirait sa tunique vers le bas avec toute sa force disponible, gênant ses pas. Mais pas sa détermination. Ce qui la rendit encore plus impressionnante aux yeux du lycanthrope. Elle le stupéfixia, l'étendit sur une civière puis fit léviter le tout à un mètre du sol. Asgard reconnaissait cette forme de magie. Il côtoyait des sorciers et les avait déjà vus à l'œuvre. Pour autant, il assistait rarement à des manifestations de sort sans baguette. Il crispa ses mâchoires pour ne pas demander à l'étrange être comment elle s'y prenait. Cela ne dissuada pas cette dernière de le réduire au silence. Ils disparurent dans l'ombre des monts.

*

( à suivre )

__________________
Serpentard
17 ans - 7ème année

Je suis,
Moi aussi,
Je n'en ai jamais douté.

Moi non plus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Russie] - Altain-ula   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Russie] - Altain-ula
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Back to Hogwarts :: 

En dehors de la bulle ~ Hors-Poudlard

 :: A travers le Monde
-
Sauter vers: